Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets jaunes : 300 manifestants à Tarbes pour l'anniversaire du mouvement

-
Par , France Bleu Béarn

300 gilets jaunes se sont rassemblés à Tarbes, pour le premier anniversaire de leur mouvement, ce samedi 16 novembre.

300 gilets jaunes étaient mobilisés place Verdun, à Tarbes, pour le premier anniversaire du mouvement, le 16 novembre 2019.
300 gilets jaunes étaient mobilisés place Verdun, à Tarbes, pour le premier anniversaire du mouvement, le 16 novembre 2019. © Radio France - Evan Lebastard

Tarbes, France

La manifestation des gilets jaunes s'est déroulée dans le calme, ce samedi 16 novembre à Tarbes. Il y avait 300 manifestants au départ de la place Verdun. Un regain de mobilisation pour le premier anniversaire de ce mouvement qui avait rassemblé des milliers de Tarbais les premières semaines.

"Ça veut dire que même si la mobilisation dans la rue est faible, dans les chaumières elle est immense, explique Yves Castéra, un gilet jaune tarbais, figure locale du mouvement. Les gens sont ressorties aujourd'hui. Ça veut dire que pendant un an les gens sont resté mobilisés."

Aucune image de violence ce samedi, pour un cortège qui a pris la direction de la place Marcadieu, avant d'arriver à la mairie. Il y a eu plusieurs prises de paroles pour faire le bilan de cette année de mobilisation. 

Plusieurs cartons déposés, symbole des "cadeaux du gouvernement". On pouvait y lire "pauvreté des étudiants", "hausses de l'électricité, du gaz" ... Mais aussi des références aux luttes locales, comme le sort réservé aux salariés des entreprises Toupnot et Altifort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu