Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vidéos - Gilets jaunes à Dijon : un anniversaire sous les gaz des lacrymos

-
Par , France Bleu Bourgogne

A la veille du premier anniversaire des Gilets jaunes à Dijon ce samedi près de 500 personnes se sont réunies place de la République. La manifestation est partie peu avant 15 heures mais très vite les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes dispersant les Gilets jaunes par petits groupes.

Les manifestants sont très rapidement accueillis par des gaz lacrymogènes au départ de la place de la République à Dijon
Les manifestants sont très rapidement accueillis par des gaz lacrymogènes au départ de la place de la République à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon - France

Ce samedi 16 novembre 2019, les Gilets jaunes étaient bien décidés à fêter les un an de leur mouvement. Un mouvement que personne n'avait vu venir. Il avait débuté un samedi 17 novembre 2018 sur les ronds-points et avec des manifestations improvisées à travers la France. A la veille du jour "J" ils étaient près de 500 à Dijon à prendre part à ce 53e acte, correspondant au 53e samedi de mobilisation. 

Au départ de la place de la Répubique - Radio France
Au départ de la place de la Répubique © Radio France - Thomas Nougaillon

La préfecture redoutait un samedi compliqué dans la capitale de la région Bourgogne et des face à face tendus avec les forces de l’ordre. Via un communiqué aux médias le matin même elle expliquait qu'au "vu de nombreux appels à manifester sur les réseaux sociaux, il est vraisemblable qu’une manifestation non déclarée pourrait accueillir à Dijon ce samedi 16 novembre plusieurs centaines de personnes, dont un certain nombre de casseurs déterminés à commettre des violences à l’encontre des biens ou des forces de l’ordre."

Malgré des températures très fraîches c'est sous un beau soleil et dans une ambiance plutôt détendue que le cortège s'est ébranlé peu avant 15 heures. Pas question de laisser cette manifestation prendre de l'ampleur. C'est sans doute pourquoi, très rapidement, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. Les manifestants ont été contraints de se disperser par petits groupes. 

Quelques face à face avec les forces de l'ordre ont eus lieu comme ici où les Gilets jaunes sont allés au contact face aux policiers qui bloquaient la rue de la Liberté - Radio France
Quelques face à face avec les forces de l'ordre ont eus lieu comme ici où les Gilets jaunes sont allés au contact face aux policiers qui bloquaient la rue de la Liberté © Radio France - Thomas Nougaillon

La police a repoussé l'un des plus importants qui tentait de se reformer vers la place Wilson, faisant de nouveau appel aux gaz lacrymogènes. Au final, selon la préfecture pas de casse, pas de mobilier urbain dégradé, pas de voitures abîmées comme on avait pu le voir lors des précédents actes. 

Du côté des manifestants une personne a été interpellée en possession de pétards et de fioles de liquides en cours d'analyse nous a précisé une source. Par ailleurs une personne incommodée par les gaz lacrymogènes a du être prise en charge par les pompiers place de la République au début de la manifestation. 

Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes  - Radio France
Quelques uns des slogans affichés par les Gilets jaunes © Radio France - Thomas Nougaillon

Rappelons que la Préfecture avait pris un arrêté d’interdiction "de toute manifestation non déclarée dans l’hyper-centre dijonnais, et notamment entre les places Darcy et de la République, sur la rue de la Liberté, la place de la Libération, la rue de la Préfecture, la place de la Banque et leurs abords". Les contrevenants s’exposaient "à une contravention de 4e classe, d’un montant de 135 euros" ainsi que, s’ils se maintenaient après sommations de se disperser "aux poursuites prévues pour le délit d’attroupement, qui est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende."

De nombreuses violences à Paris

Plus de 270 actions étaient prévues partout en France ce week-end. De nombreuses violences ont eues lieu à Paris ainsi que des tensions à Lyon, Nantes, Bordeaux, Marseille et Caen rapportent nos collègues de France Bleu. A Paris Porte de Champerret, le périphérique a été brièvement bloqué avant l'intervention des forces de l'ordre. Quelque 5.000 policiers ont été déployés dans la capitale. En fin de journée, ils avaient déjà procédé à une centaine d'interpellations et plus de 1.500 contrôles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu