Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : au moins 2500 personnes à Caen, des manifestants à pied repoussés sur le périphérique

samedi 1 décembre 2018 à 15:14 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les gilets jaunes poursuivent leur mobilisation dans le Calvados et l'Orne, comme partout en France. A Caen, le mouvement ne faiblit pas par rapport à la semaine dernière. 2500 à 3000 personnes ont défilé dans les rues. La manifestation s'est dissoute après de longues minutes de flottement.

Les gilets jaunes restent mobilisés à Caen
Les gilets jaunes restent mobilisés à Caen © Radio France - Marcellin Robine

Caen, France

Comme la semaine dernière, les gilets jaunes se sont rassemblés à Caen samedi 1 décembre, place du théâtre, pour défiler dans les rues. Le nombre de manifestants a presque doublé, passant de 1500 à près de 3000. Une des portes-paroles du mouvement à l'échelon local, Chloé Tessier, a pris la parole peu avant 10h30 pour lancer le défilé. Elle a rencontré avant la manifestation le président de la Région, Hervé Morin.

Vers 12h, les manifestants ont retrouvé la place du théâtre pour ce qui devait être un moment de discussion, une "assemblée citoyenne". Mais ces échanges n'ont pas eu lieu, des tensions sont apparues à propos de la légitimité des portes-paroles du mouvement. Chloé Tessier a demandé à ce que la manifestation soit dissoute. Elle a ensuite été exfiltrée dans une voiture. Les manifestants ont hésité pendant de longues minutes sur la suite à donner au rassemblement. Les gilets jaunes sont partis petit à petit de la place du théâtre.

Une cinquantaine de personnes a décidé d'aller rejoindre à pied d'autres gilets jaunes à Mondeville, en passant par le périphérique. Après une heure de marche depuis le centre-ville, ils ont réussi à monter quelques minutes sur la voie, avant d'être repoussés sur le bas-côté par la police, sans violence.