Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets jaunes : Benjamin Griveaux dénonce ceux qui "veulent renverser le gouvernement"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Interrogé ce vendredi, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a estimé que le mouvement des "gilets jaunes" est devenu le fait "d'agitateurs qui veulent l'insurrection et, au fond, renverser le gouvernement".

Benjamin Griveaux est revenu sur la poursuite du mouvement des "gilets jaunes" à la sortie du Conseil des ministres.
Benjamin Griveaux est revenu sur la poursuite du mouvement des "gilets jaunes" à la sortie du Conseil des ministres. © Maxppp - Vincent Isore

Benjamin Griveaux est revenu sur la poursuite du mouvement des "gilets jaunes" ce vendredi à la sortie du premier Conseil des ministres de l'année. Pour le porte-parole du gouvernement, les manifestants qui restent mobilisés, alors qu'Emmanuel Macron a apporté des "réponses concrètes et rapides" aux revendications sur le pouvoir d'achat, sont engagés "dans un combat politique et ne veulent pas participer au débat national". 

Lettre ouverte au chef de l'Etat

Ce vendredi, le collectif de gilet jaunes "La France en Colère" a adressé une lettre ouverte au président de la République dans laquelle ils lui demandent de les recevoir à l'Elysée. Le groupe, lancé par Éric Drouet et Priscillia Ludosky, refuse de participer au grand débat. Les auteurs de la lettre y voient un "piège politique pour tenter de noyer le sujet qui terrifie" Emmanuel Macron selon eux : la mise en place du référendum d'initiative citoyenne.

La colère va se transformer en haine si vous continuez, de  votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit  peuple comme des gueux" - Extrait de la lettre 

Benjamin Griveaux a ainsi dénoncé un mouvement devenu"le fait d'agitateurs qui veulent l'insurrection et, au fond, renverser le gouvernement". Le porte-parole a appelé les Français à participer "activement" au grand débat national et s'est dit "prêt à discuter avec des gens sincères qui ne font pas d'instrumentalisation politique de la difficulté que connaissent nos concitoyens", précise l'AFP. 

"Aller au bout de l'envie de changement des Français"

Le porte-parole du gouvernement est également revenu sur la politique menée ces 18 derniers mois : "Pour beaucoup de nos concitoyens, les choses n'ont pas réellement changé dans leur vie et dans leur quotidien (...), ils n'ont pas connu de changement suffisamment substantiel et concret dans leur vie de tous les jours". Lors du compte rendu de ce conseil des ministres Benjamin Griveaux a ainsi assuré qu'Emmanuel Macron souhaitait aller "plus loin, plus fort, plus radicalement" dans la transformation du pays. 

Nous devons aller au bout de l'envie de changement des Français car c'est cette envie qui nous a portés au pouvoir" - Benjamin Griveaux 

Une partie des "gilets jaunes" appelle par ailleurs à se mobiliser pour un Acte VIII ce samedi 5 janvier à Paris mais aussi en régions. Lors du rassemblement prévu dans la capitale, la lettre ouverte au président de la République sera lue par des "gilets jaunes" devant l'Hôtel de Ville, à 14 heures

A Paris, la préfecture de police a indiqué avoir reçu deux déclarations de manifestations selon l'AFP : la première pour un rassemblement sur les Champs-Elysées suivi d'un déplacement vers la place de la Bourse et la seconde pour un cheminement au départ de l'Hôtel de ville en direction de l'Assemblée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu