Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : ce qu'il faut savoir sur l'acte 6 prévu ce samedi

vendredi 21 décembre 2018 à 16:12 - Mis à jour le vendredi 21 décembre 2018 à 20:42 Par Germain Arrigoni, France Bleu et France Bleu Paris

L'acte 6 du mouvement des "gilets jaunes" est prévu ce samedi 22 décembre dans plusieurs villes de France. A quelle mobilisation faut-il s'attendre une semaine après une forte baisse ? L'exécutif espère un sixième samedi apaisé.

Un gilet jaune à un péage d’autoroute (illustration)
Un gilet jaune à un péage d’autoroute (illustration) © AFP - Boris HORVAT

Après un acte 5 marqué par un net recul, des gilets jaunes appellent à rester mobilisés à travers toute la France alors que débutent les vacances de Noël. L'exécutif et la majorité espèrent que les mesures d'urgence adoptées et la promesse du grand débat national permettront d'apaiser la crise sociale. 

Si la mobilisation semble pouvoir toucher Paris, Versailles, les axes routiers à travers le pays et les frontières, difficile de savoir précisément l'ampleur du mouvement pour ce sixième samedi de manifestation depuis le 17 novembre. 

Château de Versailles fermé, "nouveaux lieux sur Paris"

Eric Drouet a appelé sur Facebook à manifester à Versailles (Yvelines). "Fini Paris et ses petites rues", a clamé l'un des initiateurs du mouvement, en annonçant que le lieu définitif sera communiqué vers 5-6 heures du matin. Cela a amené la préfecture des Yvelines à demander, entre autres précautions, la fermeture samedi du château de Versailles, un des monuments les plus visités de France. Il n'y aura pas de véhicules blindés comme on a pu les voir dans la capitale, selon France Bleu Paris.

"Nous sommes aussi préparés à l'hypothèse de Versailles mais ça peut être ailleurs", a déclaré jeudi le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, en marge d'une visite au dispositif de sécurisation des grands magasins à Paris.

En effet, dans une vidéo depuis supprimée, Eric Drouet assurait aussi qu’il y aurait également "de nouveaux lieux sur Paris"

Des gilets jaunes appellent à des rassemblements dans la capitale, à l'Opéra vers 10h, à la place de l’Etoile ou encore à La Défense.

Des axes routiers visés

Alors que le trafic routier s'annonce chargé ce samedi dans le sens des départs - orange dans toute la France et rouge en région parisienne -, des gilets jaunes appellent à quelques actions sur les routes alors que la majorité des ronds-points ont été évacués.

  • A Rennes, une nouvelle opération escargot est prévue sur la rocade.
  • A Tours, une opération escargot est également prévue à 13h entre Tours et Parçay-Meslay (banlieue de Tours).
  • Au Pays Basque, il pourrait y avoir des actions aux barrières de péages. Jusqu'ici, forces de l'ordre interviennent rapidement pour les déloger.
  • A Chambéry, les accès aux stations de ski pourraient être bloqués avec l'arrivée des vacanciers.
  • A Voreppe, opération péage gratuit selon France Bleu Isère. 
  • En Provence, le péage de la Barque sur l'A8 et de Pont de l'Etoile sur l'A52 devraient être occupés, mais "la circulation ne devrait pas être entravée", explique une coordinatrice des "gilets jaunes."

.

Frontières perturbées ?

Des gilets jaunes appellent également à bloquer le passage des camions aux frontières. Les importations et exportations sont donc visées et les gilets jaunes souhaitent perturber les frontières belges, espagnoles, allemandes et italiennes, au moins pour les poids lourds, avec la complicité de gilets jaunes des pays frontaliers.

Ce devrait être le cas notamment à la frontière franco-espagnole. Le péage du Boulou (Pyrénées-Orientales) devrait être visé, côté français. Ce vendredi, des séparatistes catalans ont même enfilé la chasuble jaune pour manifester.

Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, le rendez-vous est donné au tunnel du Mont-Blanc. Les gilets jaunes se retrouveront à partir de 7h au rond point de la vigie à Chamonix.

Appel à des manifestations et occupations

Des gilets jaunes appellent également à la mobilisation à Paris et à Versailles (voir plus haut) mais aussi dans les autres villes de France sous forme de rassemblements, principalement. 

  • A Lyon, un rassemblement est prévu du côté de la Part-Dieu.
  • A Bordeaux, les appels à manifester se multiplient sur les réseaux sociaux. Le principal point de rassemblement devrait être la place des Quinconces, à partir de 14h. Les autorités prennent des mesures semblables aux précédents samedis, avec la fermeture de plusieurs bâtiments et un déploiement des forces de l'ordre en centre-ville.
  • A Nice, un rassemblement est prévu à 11h sur la place Masséna.
  • A Toulouse, un rassemblement est prévu à 14h à Esquirol. Des opérations escargots sont également à prévoir dans l'agglomération.
  • A Amiens, une manifestation est prévue dans le centre-ville et aux abords d’une zone commerciale dans l'agglomération. 
  • A Quimper, une manifestation "départementale" est prévue.
  • A Clermont-Ferrand, une marche citoyenne des gilets jaunes est prévue samedi à 13h30.
  • A Dijon, des gilets jaunes envisagent de manifester en centre-ville , d'autres d'aller dans le grand centre commercial de la Toison d'or, d'autres d'aller chez Ikea.
  • A Guéret, un pique-nique "géant" est prévu sur la place Bonnyaud.
  • A Besançon, une manifestation est prévue à 14h.
  • Dans le Jura, une manifestation est prévue à Dole.
  • En Meurthe-et-Moselle, le préfet a interdit des manifestations prévues dans les zones commerciales de Frouard, Houdemont et Essey-lès-Nancy. Une manifestation se déroulera dans le centre-ville de Nancy, le rendez-vous est fixé à 13 heures place de la république.
  • A Belfort, une marche costumée est à nouveau organisée et un rassemblement est prévu devant la préfecture à 14h.
  • Territoire-de-Belfort : le péage de Fontaine pourrait à nouveau être un lieu de rassemblement, selon plusieurs sources.
  • A Montauban, un rassemblement est prévu en début d'après-midi place des fontaines.
  • A Rodez, un rassemblement est prévu à 10h30 devant la préfecture.
  • A Cahors, un rassemblement est prévu à 14h devant la préfecture.
  • A Foix, une manifestation est annoncée en matinée, les rassemblements sur les principaux ronds-points sont interdits.
  • En Provence, une manifestation est prévue à 10h30 sur le Vieux-Port à Marseille, avant un rassemblement à Aix-en-Provence à 14h. A Toulon, les gilets jaunes partiront à 9h30 du Palais des Sports pour un défilé.
  • En Mayenne, les "gilets jaunes" comptent mener des actions "surprise" ce samedi. Les lieux et les formes de ces actions n'ont pas été communiqués.
  • En Sarthe, les gilets jaunes appellent à plusieurs actions ce samedi, mais impossible de savoir si elles seront largement suivies. Certains appellent à bloquer les grandes surfaces, notamment de la zone nord du Mans.
  • A Saintes, en Charente-Maritime, un rassemblement est prévu à 14h15 devant le tribunal de grande instance.

Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, a dit jeudi s'attendre à "une mobilisation décroissante mais qui peut comporter des individus plutôt radicalisés". "La mobilisation des forces de l'ordre sera assez intense aussi pour ce samedi", avait-il précisé sur LCI.

La mobilisation, qui a provoqué la mort de neuf personnes, le plus souvent lors d'accidents routiers, a atteint son niveau le plus bas pour un samedi le 15 décembre dernier avec 66.000 personnes à travers toute la France - après les annonces d'Emmanuel Macron - contre 282.000 le 17 novembre, premier "acte" de la mobilisation. Jeudi, moins de 4.000 personnes étaient mobilisées, c'est le niveau le plus faible depuis le début du mouvement.

  - Visactu
© Visactu -