Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

VIDÉOS - Gilets jaunes dans les Pyrénées-Orientales : perturbations importantes pour le 3e samedi de mobilisation

samedi 1 décembre 2018 à 13:42 - Mis à jour le samedi 1 décembre 2018 à 15:29 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Roussillon

Le mouvement des gilets jaunes a repris de plus belle ce samedi 1er décembre dans les Pyrénées-Orientales. Les manifestants ont bloqué les grands axes, l'A9 et la D900, à plusieurs endroits.

Les gilets jaunes en opération escargot sur la D900 ... à pieds !
Les gilets jaunes en opération escargot sur la D900 ... à pieds ! © Radio France - Alexandre Berthaud

Pyrénées-Orientales, France

Les prévisions se sont avérées justes : les automobilistes ont vécu une journée noire sur les routes des Pyrénées-Orientales. Dès le matin les blocages ont débuté aux entrées de Perpignan et sur l'autoroute A9 au niveau du péage du Boulou. Les entrées Perpignan-Nord et Perpignan-Sud étaient également bloquées par les gilets jaunes, en nombre, ainsi que Saint-Charles.

Trois heures pour quelques kilomètres

Les perturbations les plus importantes se sont concentrées sur l'autoroute A9 : certains automobilistes ont mis plus de trois heures pour parcourir les quelques kilomètres entre Le Perthus et le péage du Boulou. Les difficultés les plus importantes ont eu lieu dans le sens Espagne-France, mais dans l'autre sens aussi cela a bloqué. En résumé les routes secondaires étaient rarement perturbées, c'est sur la D900 et l'A9 que les gilets jaunes ont concentré leurs efforts.

Interview de Jean-Claude, bloqué samedi 1er décembre par les gilets jaunes au niveau du péage du Boulou.

Barrages filtrants, blocage des poids lourds

Les automobilistes ont du patienter mais la plupart des barrages étaient "filtrants" et pas "bloquants" pour les voitures, pas pour les poids lourds. On pouvait par exemple voir une file de plusieurs centaines de mètres sur la départementale 900 avant d'arriver à Perpignan-Sud. 

Les voitures ont fait des détours, mais certains se sont tout de même fait piéger par des opérations escargots, certaines menées par des motards, d'autres par des agriculteurs venus rejoindre le mouvement.

L'accès à Perpignan était également compliqué en fin de matinée, notamment en venant d'Elne et de Claira. Les manifestants ont également tenté de monter une barricade devant la préfecture. Ils ont aussi manifesté en centre-ville.

Quelques barrages filtrants ont également été mis en place du côté de Font-Romeu et vers la frontière espagnole, dans la Cerdagne.