Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Obernai : "Les gilets jaunes sont apolitiques"

vendredi 30 novembre 2018 à 17:09 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace

Employé chez Peugeot, Dominique Balasz gère depuis deux semaines la mobilisation des gilets jaunes sur le secteur d'Obernai. Il a même pris des congés pour encadrer le mouvement grâce aux réseaux sociaux.

Porte-parole des gilets jaunes à Obernai, Dominique Balasz est employé chez Peugeot
Porte-parole des gilets jaunes à Obernai, Dominique Balasz est employé chez Peugeot © Radio France - Luc Dreosto

Obernai, France

Quasiment depuis la genèse du mouvement, Dominique Balasz gère la page facebook des gilets jaunes du secteur d'Obernai. A 45 ans, ce salarié qui travaille chez Peugeot à Obernai avoue ne pas être dans une situation financière aussi difficile que la majorité des gilets jaunes, car sa femme gagne bien sa vie en tant que DRH. Mais il trouve le mouvement légitime : "Le prix du gazole est l'élément déclencheur, mais il n'y a pas que ça. Tout augmente, pourquoi taper sur les petits ?"

Approché par les partis politiques

Dominique Balasz a déjà posé une semaine de congés pour organiser la mobilisation des gilets jaunes dans le secteur d'Obernai, avec un bras droit et principalement grâce aux réseaux sociaux. Il n'a pourtant quasiment pas d'expérience dans l'engagement, en particulier en politique. Il était le dernier nom sur une liste apolitique aux municipales. Mais depuis deux semaines, il est courtisé par un syndicat Force ouvrière et deux partis, le Rassemblement national et la France insoumise. "Ils peuvent participer, mais on ne montre aucune étiquette, explique Dominique Balasz. Les gilets jaunes sont apolitiques. _Ce qui me plaît dans ce mouvement, c'est qu'on brasse toute sorte de personnes_, des retraités, des chômeurs, des employés et même quelques cadres. Ils n'attendent que le déclic. Que comptes-tu faire ? Où va-t-on ? Qu'est-ce qui va se passer. Et quand on voit 400 personnes motivées sur un rond-point, ça motive aussi !" 

S'attaquer aux gros

Dominique Balasz n'a pas organisé de manifestation ce weekend à Obernai pour éviter de gêner à nouveau les commerçants du secteur et leurs clients en cette période de fêtes.  "Au départ, on a bloqué des commerces pour se montrer. Mais les commerçants d'Obernai sont aussi impactés. Ils sont comme nous, maintenant on n'attaque plus les petits, on va bloquer les plus gros : le port aux pétroles de Strasbourg, certains ont déjà entouré les radars de films, et puis il faut que toute l'Alsace se réunisse dans les points stratégiques, Strasbourg, Colmar, Mulhouse, les grandes villes".

Dominique Balasz se souviendra longtemps de ce mois de novembre, pas seulement à cause des gilets jaunes. Il vient d'apprendre qu'il sera papa pour la première fois d'un petit garçon au printemps prochain.