Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : entre 1000 et 2000 manifestants à Épinal pour le rassemblement régional

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Plus d'un millier de gilets jaunes ont défilé dans les rues d'Epinal ce samedi après-midi pour le huitième week-end de mobilisation. Un rassemblement régional commencé dans le calme mais qui a connu des débordements.

Après avoir marché près de 2 heures dans les rues d'Epinal, les gilets jaunes se sont rassemblés devant la préfecture avant de défiler à nouveau
Après avoir marché près de 2 heures dans les rues d'Epinal, les gilets jaunes se sont rassemblés devant la préfecture avant de défiler à nouveau © Radio France - Isabelle Baudriller

Épinal, France

Ils s'étaient donnés rendez-vous au Champ de Mars à Epinal mais rapidement, ils sont partis défiler dans les rues de la ville. Entre 1 000 et 2 000 gilets jaunes venus de toute la Lorraine ont manifesté samedi 5 janvier. Avec l'intention de montrer à l'exécutif que le mouvement n'était pas éteint. "On a un salaire un peu au-dessus du SMIC et on ne s'en sort pas", explique Nathalie, de Gérardmer. Sa collègue, Alexandra renchérit : "La prime d'activité, on n'y a pas droit. On ne fait pas d'heures supplémentaires donc on n'est pas concernées par les mesures annoncées. On ne vivra pas mieux"

Patrick (de dos) et Alain, venus du secteur de Lunéville - Radio France
Patrick (de dos) et Alain, venus du secteur de Lunéville © Radio France - Isabelle Baudriller

Le grand débat national, prévu les jours prochains ? "Excusez l'expression mais pour moi, c'est un gros foutage de gueule", répond John venu se battre pour ses parents qui travaillent et "ne s'en sortent pas". Frédéric, de Lunéville, compte prendre part au débat mais reste très sceptique sur la finalité. 

"J'ai 40 ans, je pense que ça fait 40 ans qu'on nous endort. Là, les Français se réveillent, ils n'ont plus rien à perdre. Je serai présent à ce débat mais je n'y crois pas quand même" - Frédéric, de Lunéville

Les gilets jaunes ont longuement défilé dans les rues d'Epinal... - Radio France
Les gilets jaunes ont longuement défilé dans les rues d'Epinal... © Radio France - Isabelle Baudriller
... et ont marqué une halte devant le tribunal. - Radio France
... et ont marqué une halte devant le tribunal. © Radio France - Isabelle Baudriller

Avec pour principal slogan "Macron démission", le défilé s'est déroulé dans le calme pendant plus d'une heure et demi. Puis des dégradations ont été commises : poubelles et arbres de Noël renversés de même qu'une voiture de police. Selon la préfecture des Vosges, "deux établissements bancaires ont subi de sérieuses dégradations, plusieurs commerces ont vu leurs vitrines brisées, sans toutefois subir de pillage. Du mobilier urbain a également été dégradé". Quatre personnes ont été interpellées. 

En Meurthe-et-Moselle, environ 150 gilets jaunes se sont retrouvés à Nancy au plus fort de la mobilisation selon la préfecture. Ils étaient une trentaine à Frouard, près de la zone commerciale. 9 personnes au total ont été placées en garde à vue, dont 7 à Nancy pour outrage et/ou participation à une manifestation non déclarée. Il n'y a pas eu de dégradations.