Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : faible mobilisation à Bordeaux pour la première manifestation sous la loi anticasseurs

samedi 13 avril 2019 à 18:25 Par Louise Buyens, France Bleu Gironde

Pour son acte 22, le mouvement des gilets jaunes semble s’essouffler à Bordeaux. Environ 2 000 manifestants étaient dans la rue, ce samedi. Le mot d'ordre : jouer au chat et à la souris avec les forces de l'ordre.

Une mobilisation en baisse pour l'acte 22 des gilets jaunes à Bordeaux.
Une mobilisation en baisse pour l'acte 22 des gilets jaunes à Bordeaux. © Radio France - Louise Buyens

Bordeaux, France

Peut-être était-ce à cause du rassemblement prévu à Toulouse, proclamée "capitale des gilets jaunes" ce samedi, mais les manifestants girondins n'étaient pas nombreux dans les rues pour ce 22e week-end de mobilisation. Ils étaient environ 2 000

Partis de la place de la Bourse vers 14h30, ils ont manifesté relativement calmement mais ont tenté de passer par des rues interdites à la mobilisation dès le début du cortège, comme dans la rue des Faures, près de Saint-Michel. 

Les manifestants ont tenté de traverser le barrage des forces de l'ordre. - Radio France
Les manifestants ont tenté de traverser le barrage des forces de l'ordre. © Radio France - Louise Buyens

Systématiquement bloqués par les forces de l'ordre, les gilets jaunes ont décidé de jouer au chat et à la souris avec eux en faisant plusieurs fois demi-tour pour les semer et éviter les barrages. 

Environ 2 000 manifestants se sont retrouvés dans les rues bordelaises. - Radio France
Environ 2 000 manifestants se sont retrouvés dans les rues bordelaises. © Radio France - Louise Buyens

A la fin du cortège, les forces de l'ordre ont procédé à six interpellations et il n'y a eu aucune dégradation matérielle. 

Une manifestation contre la loi anticasseurs

Autre mobilisation ce samedi matin, à 11h. Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées à l'appel de plusieurs syndicats et associations place de la Victoire pour manifester contre la loi anticasseurs qui a été promulguée ce jeudi. 

"Manifester est un droit fondamental et doit le rester". - Radio France
"Manifester est un droit fondamental et doit le rester". © Radio France - Louise Buyens

Le droit de manifester est un droit fondamental et on se sert des événements qui se sont passés pour mettre en place une loi anticasseur qui empêche tout rassemblement" - Denis Moreau, président de la fédération de Gironde de la Ligue des Droits de l'Homme.

Cette loi autorise les fouilles de sacs et de voitures. Elle interdit également aux manifestants de se cacher le visage lors des affrontements, un délit passible de 15 000 euros d'amende et d'un an d'emprisonnement.