Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte VII des Gilets jaunes en Gironde : près de 5 000 manifestants

-
Par , France Bleu Gironde

L'acte VII du mouvement des gilets jaunes a rassemblé près de 5 000 personnes à Bordeaux. Le cortège est parti dans le calme de la place de la Bourse avant les premiers affrontements avec les forces de l'ordre cours Clémenceau, vers 16 heures.

Les manifestants montent une barricade place Tourny après un premier affrontement avec les forces de l'ordre.
Les manifestants montent une barricade place Tourny après un premier affrontement avec les forces de l'ordre. © Radio France - Caroline Pomès

Bordeaux, France

Comme tous les samedis depuis un mois et demi, les gilets jaunes étaient mobilisés à Bordeaux ce samedi. Près de 5 000 manifestants, 2 500 selon la préfecture, se sont rassemblés sur la place de la Bourse vers 14 heures pour cet acte VII. 

Comme d'habitude, le cortège était calme au début. Vers 16 heures, des premières tensions entre forces de l'ordre et gilets jaunes ont commencé avant que les manifestants ne soient dispersés vers 19 heures. Contrairement aux autres samedis, les Gilets Jaunes n'ont pas pu atteindre la place Pey-Berland. 

25 personnes ont été interpellées et une personne a été blessée chez les forces de l'ordre, selon la préfecture de Gironde. 

13 heures, plus de 200 personnes à l'heure du rendez-vous

Un événement Facebook, intitulé "Acte VII, surprise pour Juppé" invitait les gilets jaunes à se rassembler à 13 heures place de la Bourse ce samedi. Ils étaient plus de 200 à l'heure du rendez-vous. 

Des policiers ont filtré les passants sur le pont de Pierre. Vers 14 heures, les rangs se sont gonflés notamment avec une cinquantaine de motards pour atteindre environ 5 000 personnes, selon nos estimations. 

Ambiance anti média 

La manifestation s'est déroulée dans le calme avant les premiers affrontements avec les forces de l'ordre vers 16 heures. Les médias étaient clairement pas les bienvenus sur la manifestation. La reporter de France Bleu Gironde a été insultée, menacée d'être "jetée à la Garonne" et poussée violemment. Une journaliste de Cnews a été chassée de la place de la Bourse sous les applaudissements. 

16 heures, premier face à face avec les forces de l'ordre

Le cortège remonte le cours Victor Hugo dans le calme. Des "Macron démission" éclatent de temps à autre. A 16 heures, les milliers de manifestants arrivent sur le cours Clémenceau quand éclate un premier face à face avec les forces de l'ordre. Les premiers tirs de flash ball sont tirés ainsi que des gaz lacrymogènes. 

Une première barricade est allumée sur le cours Clémenceau aux alentours de 16 heures.  - Radio France
Une première barricade est allumée sur le cours Clémenceau aux alentours de 16 heures. © Radio France - Caroline Pomès

Le cortège est coupé en deux. Une partie reste bloquée entre la place Tourny et Gambetta et l'autre se dirige vers les allées Tourny et le marché de Noël. 

Marché de Noël fermé pendant une demi-heure 

Les forces de l'ordre balancent du gaz lacrymogène sur les manifestants pour les disperser. Les gilets jaunes s'engouffrent sur les allées Tourny où le marché de Noël bat son plein. Plusieurs automobilistes se sont retrouvés encerclés par les manifestants. 

Plusieurs automobilistes pris au piège dans le cortège des gilets jaunes.  - Radio France
Plusieurs automobilistes pris au piège dans le cortège des gilets jaunes. © Radio France - Caroline Pomès

Le marché de Noël ferme ses portes environ une demi-heure, le temps que les manifestants passent. Les touristes sont confinés à l'intérieur. 

Ambiance bizarre dans la rue Sainte-Catherine

Les gilets jaunes vont ensuite emprunter la rue Sainte-Catherine et descendre jusqu'à la victoire au milieu des passants qui font leurs courses. Les commerces descendent leur rideau quand ils voient arriver la masse jaune. 

Tensions entre manifestants et forces de l'ordre

A partir de 16 heures, la tension est montée entre les forces de l'ordre et les manifestants. Un important dispositif été mis en place pour que les gilets jaunes n'atteignent pas la place Pey-Berland, place de la mairie. 

Une quinzaine de camions de CRS, devancés par un camion lance à eau ont contenu les manifestants sur le cours Pasteur avant de les repousser vers le Cours de la Marne, la gare et les quais vers 19 heures. Ils se sont alors dispersés. 

700 policiers et gendarmes déployés

Contrairement aux autres samedis de mobilisation des gilets jaunes, cet acte VII n'a pas terminé sur la place Pey-Berland. Les manifestants ont été repoussés par les 700 policiers et gendarmes mobilisés. Les gilets jaunes ont monté plusieurs barricades avant de les incendier sur le cours Clémenceau ou sur le cours Pasteur.

Bilan de la journée, 25 personnes ont été interpellées et il n'y a qu'un blessé a déploré du côté des forces de l'ordre, selon la préfecture.  

Acte VIII sur le pont d'Aquitaine

Un acte VIII pourrait avoir lieu dès le soir du Nouvel an. Des gilets jaunes annoncent sur les réseaux sociaux un rassemblement sur le pont d’Aquitaine, sans toutefois appeler au blocage de la rocade. 

Choix de la station

France Bleu