Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets Jaunes : l'acte VI de la mobilisation rassemble plus d'un millier d'auvergnats

samedi 22 décembre 2018 à 18:59 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Les organisateurs annoncent "au moins 1.300 personnes", la police parle d'environ un millier. Ce qui est sûr, c'est qu'il y avait du monde dans les rues de Clermont-Ferrand pour cette nouvelle marche pacifique et citoyenne du week-end. Il a été question du RIC mais aussi beaucoup d'Emmanuel Macron.

Les Gilets Jaunes ont fait une pause place de Jaude
Les Gilets Jaunes ont fait une pause place de Jaude © Radio France - Mickaël Chailloux

Clermont-Ferrand, France

Le cortège s'est rassemblé comme à son habitude ce samedi après-midi place des Bughes, devant la Maison des Sports. Les gilets jaunes présents depuis 13h30 venaient de nombreux endroits d'Auvergne : Vichy, Thiers, Gannat, Clermont-Ferrand mais aussi le Nord-Lozère ou encore Toulouse. Une camionnette avait été spécialement afrétée pour l'occasion afin de livrer une bande-son pour le moins éclectique, faite de parodies et de chansons populaires. On y retrouve le traditionnel "On lâche rien" du groupe HK et les Saltimbanques. 

Après la place des Bughes, le cortège s'est élancé boulevard Lavoisier pour rejoindre le centre des impôts - Radio France
Après la place des Bughes, le cortège s'est élancé boulevard Lavoisier pour rejoindre le centre des impôts © Radio France - Mickaël Chailloux

"On va continuer le mouvement" 

Après l'annonce ce samedi d'un dixième mort sur les barrages filtrants de France, les gilets jaunes veulent toujours être mobilisés contre Emmanuel Macron. "Il donne 100 euros aux policiers qui vont après nous massacrer ! Il nous méprise" insiste Laura, jeune maman clermontoise, qui a participé au tonnerre de "Macron Démission" scandés durant tout le parcours. L'injonction à quitter les ronds-points n'a semble-t-il pas été suivie. "C'est pas parce qu'on nous a délocalisé qu'on ne va pas continuer à se mobiliser et à manifester" note Denis, issoirien. 

Les motifs de grogne sont toujours aussi importants : les 80 km/h, la CSG, ou encore le RIC. 

Rue Montlosier, les manifestants ont réalisé une minute de silence en hommage aux disparus du mouvement. Ils se sont ensuite dispersés au point de départ.