Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : à Bourges, la secrétaire d'État aux Armées défavorable au recours à l'armée

lundi 3 décembre 2018 à 14:25 Par Michel Benoît, France Bleu Berry et France Bleu

Alors que certains syndicats de policiers réclament l'engagement de l'armée pour maintenir l'ordre lors de la prochaine manifestation des gilets jaunes à Paris, Geneviève Darrieussecq, a estimé ce lundi lors d'un déplacement aux écoles militaires de Bourges, que cette idée n'était pas appropriée.

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'état auprès du ministre des armées, en visite aux écoles militaires de Bourges
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'état auprès du ministre des armées, en visite aux écoles militaires de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

En déplacement ce lundi matin aux écoles militaires de Bourges dans le Cher, la secrétaire d'État auprès du ministre des armées, Geneviève Darrieusseq, a estimé que l'idée de réquisitionner l'armée dans le conflit des gilets jaunes n'était pas judicieuse.  "L'armée est utilisée dans la lutte contre le terrorisme ; l'armée protège les français contre les menaces extérieures, c'est son rôle. L'armée est utilisée pour la sécurité intérieure dans le cadre de sentinelle, mais cela entre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme." a précisé la secrétaire d'État. 

Les opérations de sécurité intérieure sont du ressort de la gendarmerie et de la police" - Geneviève Darrieusseq

Pour la secrétaire d'État, intervenir dans le cadre de ce genre d'opération de maintien de l'ordre sur le territoire n'est pas dans les prérogatives de l'armée. "Les opérations de sécurité intérieure sont du ressort de la gendarmerie et de la police. Ces forces sont d'ailleurs parfaitement formées pour cela. Les scènes de violence observées aux abords des Champs-Elysées sont des scènes de difficulté intérieure et donc le maintien de l'ordre doit être confié aux forces de police et de gendarmerie."