Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "Le gouvernement a minimisé le mouvement", estime Christian Fournival, docteur en sciences sociales

mardi 5 mars 2019 à 10:34 Par Clémence Gourdon Negrini, France Bleu Picardie

Pour Christian Fournival, "le gouvernement a minimisé le mouvement des gilets jaunes" dès le début. Le docteur en sciences sociales dans les Hauts-de-France a passé plusieurs semaines avec les gilets jaunes d'Albert, à l'Est de la Somme. Il leur a consacré un livre.

Christian Fournival, auteur de "La colère du cœur des gilets jaunes" d'Albert, à l'Est de la Somme
Christian Fournival, auteur de "La colère du cœur des gilets jaunes" d'Albert, à l'Est de la Somme © Radio France - CGN

Albert, France

"La colère du cœur des gilets jaunes" sort ce mercredi 6 mars en librairie et sur le site Amazon. Son auteur, Christian Fournival, docteur en sciences sociales dans les Hauts-de-France, a passé plusieurs semaines avec les gilets jaunes du rond point d'Albert, à l'Est de la Somme. Il estime que le mouvement perdure, près de quatre mois après la première manifestation du 17 novembre 2018, parce que "le gouvernement l'a minimisé dès le début". 

Après être passé à plusieurs reprises devant le 'campement' de gilets jaunes du rond point d'Albert, en direction de Bapaume, Christian Fournival s'est décidé à aller à leur rencontre. "Ce sont les derniers à être encore installés sur un rond point dans la Somme. Ils portent bien le nom qu'ils se sont donné sur leur page Facebook : 'les irréductibles'. Moi, je les nomme les résistants sociaux". Après avoir gagné leur confiance, il leur propose de leur consacrer un livre.

Dès le début, le gouvernement a adopté une stratégie d'attente, et elle ne paie pas !" - Christian Fournival

Pour le docteur en sciences sociales, "le gouvernement est déjà au fait de certaines réalités. Il a adopté une stratégie d'attente, mais ça ne paie pas." Il estime même que le gouvernement a "minimisé le mouvement", d'où la faible sensibilité des gilets jaunes vis à vis du grand débat national : "Ils pensent que l'Elysée est au fait de leurs problèmes et leurs demandes. Et que cette grande consultation c'est simplement _de la poudre aux yeux pour ne pas y répondre_".

Il faut désormais "des actes et plus seulement de la parole" pour améliorer la situation, estime Christian Fournival. "On parle de gens qui gagnent 600 euros par mois, sont parfois au chômage, ou touchent une petite allocation handicapé. Et ça, _le gouvernement n'y est pas sensible !_", analyse l'auteur. 

Christian Fournival, auteur de "la colère du cœur des gilets jaunes" d'Albert, invité de 8h10 de France Bleu Picardie