Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : le préfet de Haute Saône interdit les manifestations sur plusieurs rond-points

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le préfet de Haute-Saône Ziad Khoury a pris des arrêtés d'interdiction de manifestation pour ce lundi et ce mardi sur plusieurs sites occupés par les gilets jaunes. Huit rond-points du département sont concernés.

Huit rond-points sont concernés en Haute Saône
Huit rond-points sont concernés en Haute Saône © Radio France - Christophe Mey

Vesoul, France

Les arrêtés ont été pris ce samedi en fin de journée: le préfet de Haute Saône a décidé d'interdire les manifestations ce lundi et  ce mardi dans 6 communes du département, sur des rond-points occupés régulièrement par les gilets jaunes.  8 rond-points sont concernés: 

  • Noidans-les-Vesoul (sur et autour du rond-point D457 – D13)
  • Vesoul (sur et autour des ronds-points de la Vaugine et du Lac)
  • Lure (sur et autour du rond-point de Roye)
  • Arc-les-Gray (sur et autour du rond-point de l’Europe)
  • Saint-Sauveur (sur et autour du rond-point de la zone du Bouquet)
  • Gray (ronds-points des Hauts-Prés et de Sainte-Anne)                                                                       

"Ce sont devenus des points habituels d'occupation illégale avec des entraves à la circulation et une gêne importante pour les commerces locaux", explique le préfet de Haute Saône Ziad Khoury. Jusqu'ici le mouvement des gilets jaunes en Haute Saône s'est déroulé sans incidents majeurs, mais le préfet craint que le situation ne se dégrade avec le temps qui passe. "On voit apparaître un public plus composite, avec parfois des phénomènes d'alcoolisation, des marginaux, des lieux de vie et des baraquements qui s'installent, qui deviennent un spectacle délétère", affirme le préfet.

Manifester oui, mais dans la légalité

Ces arrêtés ne sont pas une atteinte au droit de manifester affirme Ziad Khoury,  "mais la volonté d'éviter que ne se perpétuent,  sur des sites qui sont devenus des sites de routine, des phénomènes d'occupation sur une durée indéterminée".  

Ceux qui resteraient sur ces rond-points s'exposeraient à des sanctions" - le préfet de haute Saône

Les manifestants qui braveraient ces interdictions encourent des sanctions judiciaires allant jusqu'à 6 mois de prison et 7500 euros d'amende. Contrairement aux cas des manifestations non déclarées qui nécessitent un ordre de dispersion et des sommations pour interpeller les participants, les arrêtés pris en Haute Saône permettent aux forces de l'ordre d'interpeller toutes les  personnes se présentant sur les lieux  dès qu'elles font mine de se rassembler.