Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets Jaunes : le "village gaulois" de Saint-Beauzire toujours mobilisé après les annonces d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Une vingtaine de Gilets Jaunes ont regardé l'intervention du chef de l'Etat à la télévision ce lundi soir au rond-point de Saint-Beauzire. Pour eux, cela ne suffit pas. Après un vote "démocratique", ils ont reconduit le mouvement de barrage filtrants, qui se durcira peut-être.

Les Gilets Jaunes scrutent le chef de l'Etat devant la télévision
Les Gilets Jaunes scrutent le chef de l'Etat devant la télévision © Radio France - Mickaël Chailloux

Saint-Beauzire, France

Le rendez-vous avait été fixé dès dimanche soir. Devant la petite télévision de Saint-Beauzire, une vingtaine de gilets jaunes se sont donnés rendez-vous pour entendre ce que le Président de la République avait à leur dire. installé sur des canapés, autour du poêle et du petit écran, ils ont écouté Emmanuel Macron s'excuser d'avoir prononcé des mots blessants. "Ah ! Ben ! C'est pas trop tôt" s'exclame le plus vieux d'entre-eux, avant d'entendre ce qu'il avait à proposer. 

Loin d'être suffisant 

Pendant 20 minutes, le Président de la République leur a détaillé les mesures qu'il souhaitait prendre pour éteindre la contestation. Le SMIC augmenté de 100 euros par mois dès 2019, une prime d'année versée à tous les employés quand ils le peuvent, les heures supplémentaires sans impôts ni charges...autant de revendications qu'ils comprennent mais qui ne suffisent pas selon eux. "_On est 66 millions, il y a 1,6 million de SMICards, c'est dérisoire. Donc, il se fout de notre gueule (sic)"_estime Lionel, qui voit quand même en la suppression de la hausse de la CSG pour les retraités une bonne mesure. 

Néanmoins, sur les hausses de taxes, Lionel s'inquiète. "Je crois avoir compris que c'est juste en 2019. Ca veut dire qu'en 2020, elles vont revenir. Sous quelles conditions ? On ne sait pas" estime ce gilet jaune mobilisé de la première heure. Gatien n'est pas tranquille non plus. "Il n'y a rien d'écrit, c'est que des mots" estime ce jeune homme.

Les Gilets Jaunes votent pour continuer leurs blocages 

Dans le souci d'être "démocratique", un vote a été organisé après le discours du Président, afin de savoir si oui ou non les Gilets Jaunes reconduisaient le mouvement. A 27 voix pour contre une voix contre, les gilets jaunes de Saint-Beauzire ont décidé de continuer à se mobiliser. "Ça pourrait même se durcir, mais sans violence" estime Gatien, qui se tient prêt à poursuivre le mouvement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu