Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les lycéens se mobilisent, des blocages dans toute la France

vendredi 30 novembre 2018 à 9:56 - Mis à jour le vendredi 30 novembre 2018 à 21:07 Par Julie Szmul, France Bleu

Une trentaine de lycées ont été bloqués ce vendredi dans toute la France. 2.600 élèves se sont mobilisés. L'Union nationale lycéenne les appelait à manifester pour protester contre la réforme du lycée et contre Parcoursup.

Manifestation de lycéens devant le lycée Curie de Menton (Alpes-Maritimes).
Manifestation de lycéens devant le lycée Curie de Menton (Alpes-Maritimes). © Maxppp -

À l'appel de l'Union nationale lycéenne (UNL), les lycéens ont bloqué ce vendredi une trentaine d'établissements, un peu partout en France pour protester contre la réforme du baccalauréat et contre le système Parcoursup. Certains ont également affirmé soutenir le mouvement des gilets jaunes. Selon l'AFP, les rassemblements autour des lycées mobilisaient au total 2.600 participants à la mi-journée.

Les points d'actions recensés

À Paris, sept établissements faisaient l'objet de barrages filtrants (qui laissent donc passer élèves et professeurs) ce vendredi matin, d'après le rectorat, qui n'a pas relevé d'incident.

En Pays de Savoie, plusieurs établissements ont été bloqués. À Chambéry, des incidents ont éclaté ce vendredi matin devant le lycée Monge. Feux de poubelles, panneaux de signalisation endommagés ou jets de projectiles : un véhicule de police a été endommagé, selon France Bleu Pays de Savoie. Les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Un jeune a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat de Chambéry. Plusieurs autres blocages d'établissements ont été signalés en Pays de Savoie. 

À Rennes, le lycée Bréquigny, qui compte 3.000 élèves, a été bloqué par 45 lycéens, qui veulent protester contre la réforme du baccalauréat, prévue en septembre 2019, d'après les informations de France Bleu Armorique. Les entrées ont été bloquées par des barrières, des chaises, des chariots et des cadenas. Les cours ont été interrompus. Des manifestations de lycéens se sont déroulées aussi ce vendredi matin à Redon, Vitré, Combourg, Montfort-sur-Meu et Dinan. Mais il n'y a pas eu de blocages.

Dans le Loiret, certains établissements ont été complètement bloqués, tandis que des barrages filtrants ont été mis en place devant d'autres. Les cours ont été perturbés au lycée Jean Zay à Orléans, Pothier, Benjamin Franklin, et à Ingré au lycée Maurice Genevoix. Des rassemblements ont également été organisés à Pithiviers et à Gien. 150 lycéens se sont rassemblés vers 9 heures ce vendredi matin devant le lycée Duhamel du Monceau à Pithiviers, rejoints par des lycéens de Jean de la Taille. Le nombre de lycéens dans la rue a été estimé à un millier, dans l'Orléanais, d'après France Bleu Orléans.

À Limoges, des centaines de lycéens se sont rassemblés devant la préfecture. Plusieurs établissements, la cité scolaire Léonard-Limosin, les lycées Raoul Dautry, Renoir, Turgot et Antoine de Saint-Exupéry n'ont pas pu ouvrir leurs portes. Le lycée Darnet à Saint-Yrieix-la-Perche a également été bloqué, d'après les informations de France Bleu Limousin.

En Bourgogne, entre 200 et 250 lycéens se sont réunis à Cosne-sur-Loire, dans la Nièvre, une centaine à Tournus en Saône-et-Loire, et quelques-uns à Avallon dans l'Yonne, bloquant parfois partiellement l'accès à leur lycée, selon la police. Quelques "gilets jaunes" se sont joints aux groupes de jeunes. À Dijon, une quarantaine de jeunes ont enfilé des gilets jaunes et se sont, un temps, installés à un rond-point, d'après la police. Un lycéen qui se trouvait en salle de classe a été légèrement blessé par un bris de verre après l'intrusion dans son établissement de manifestants lycéens qui ont cassé des vitres, a appris l'AFP de sources concordantes. Les intrus faisaient partie d'une manifestation de lycéens ayant déambulé en milieu de journée dans les rues de Dijon et qui a compté jusqu'à 200 personnes, dont une quarantaine de jeunes qui avaient enfilé des gilets jaunes, a indiqué la police.

À Belfort, une centaine de lycéens était rassemblée dans la matinée devant le lycée Courbet. Contacté par France Bleu Belfort-Montbéliard, un lycéen de 16 ans a précisé que le mouvement a touché également les établissements Follereau, Condorcet, Notre-Dame et Sainte-Marie. Les lycéens de Belfort avaient prévu de rejoindre ce vendredi après-midi les gilets jaunes mobilisés au rond-point du Cora, à Andelnans dans le Territoire de Belfort. 

À Besançon, 200 lycéens défilaient dans l'après-midi. Issus notamment du lycée Perfaud, les manifestants sont partis vers le centre en début d'après-midi, scandant régulièrement"Macron, t'es foutu, les lycéens sont dans la rue".

En Dordogne, plus d'une cinquantaine de lycéens se sont positionnés au carrefour des quatre feux à Terrasson. Ils prévoyaient de rester toute la journée sur place. À Périgueux, 70 élèves ont également rejoint les gilets jaunes au niveau des allées Tourny en fin de matinée, d'après France Bleu Périgord.

Dans le Berry, plusieurs centaines d'élèves des lycées Jean Giraudoux et Pierre et Marie Curie se sont rassemblés devant les grilles de leurs établissements, à Châteauroux. Des blocages ont eu lieu également à Issoudun et au Blanc, comme le rapporte France Bleu Berry.

Dans la Drôme, 45 lycéens se sont rassemblés devant la cité scolaire Émile Loubet, à Valence. Le lycée Albert Triboulet à Romans a été partiellement bloqué ce matin, d'après France Bleu Drôme-Ardèche. Au total, 650 lycéens ont manifesté contre les réformes du gouvernement dans la Drôme et l'Ardèche.

Au Pays basque, le lycée René Cassin de Bayonne a été bloqué par 200 élèves, tout comme le lycée général et technique Louis-de-Foix ou encore celui de Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz. Selon France Bleu Pays Basque, une manifestation était organisée, avec la mise en place d'un barrage filtrant au lycée agricole Armand David, à Hasparren, selon France Bleu Pays Basque. Plusieurs établissements publics ont été perturbés, voire bloqués : à Bayonne, Anglet, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, Hasparren, Mauléon, Chéraute ou encore à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Dans le Jura, les lycéens de Salins-les-Bains ont fait grève. Ils ont occupé l'établissement Victor Considerant, et ont décidé de manifester dans la foulée, selon France Bleu Besançon. Ils étaient environ 200.

Trois lycées ont également été bloqués par une vingtaine de lycéens ce vendredi à Tours et Joué-les-Tours, selon France Bleu Touraine. Entre 700 et 800 lycéens ont défilé dans les rues de Tours. Des affrontements entre policiers et lycéens ont fait quatre blessés légers du côté des jeunes. 11 personnes ont été interpellées.

En Loire-Atlantique, quelques dizaines d’élèves du lycée Galilée à Guérande ont manifesté devant leur établissement, selon France Bleu Loire-Océan. 

À Poitiers, des lycéens ont bloqué à 7h45 le lycée Général et Technologique du Bois d'Amour, à Poitiers sud, situé à quelques centaines de mètres du barrage "gilets jaunes" d’Auchan Sud, rapporte France Bleu Poitou.

Une tentative de blocage a aussi eu lieu dans la matinée au lycée Marseilleveyre à Marseille, d'après France Bleu Provence.

En Mayenne, une centaine de lycéens s'est rassemblée devant la préfecture à Laval. Ils ont prévu de rester là jusqu'à la fin de la journée.

Dans les Landes, une centaine de lycéens se sont rassemblés (selon l'UNL) devant leur établissement dans la matinée, à Dax et à Tyrosse. Les lycéens n'ont pas bloqué l'accès aux deux établissements.