Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

VIDÉO - Gilets jaunes : Mobilisation en hausse en Occitanie pour l'acte VIII

-
Par , France Bleu Occitanie

Pour cet acte VIII de la mobilisation, les gilets jaunes étaient plus nombreux que samedi dernier, notamment à Toulouse, où 2.000 manifestants se sont réunis, selon la préfecture. La situation a dégénéré en fin de journée. 22 personnes ont été interpellées.

Selon la préfecture, il y avait 2.259 manifestants en Haute-Garonne pour l'acte VIII des gilets jaunes.
Selon la préfecture, il y avait 2.259 manifestants en Haute-Garonne pour l'acte VIII des gilets jaunes. © Radio France - Suzanne Shojaei

Toulouse, France

C'est le retour des gilets jaunes après les fêtes. Près de 1.000 manifestants supplémentaires à Toulouse, par rapport à samedi dernier. Au plus fort de la mobilisation, 2.000 personnes se sont rassemblées dans la ville rose, selon la préfecture. Ailleurs en Haute-Garonne, 250 gilets jaunes ont manifesté à Saint-Gaudens, Muret ou Villefranche-de-Lauragais. En Ariège, il y avait plusieurs centaines de manifestants à Foix, où la circulation a été très difficile une bonne partie de la journée.

Les automobilistes ont eu des difficultés aussi sur l'autoroute, puisque l'A20 est toujours coupée dans les deux sens ce samedi soir, dans le secteur d'Aussonne. 

Quelques débordements à Toulouse

Tout avait très bien commencé à Toulouse, vers 13h30 à l'entrée du métro Capitole.

Pendant plus de deux heures, les manifestants ont déambulé dans les rues du centre-ville dans le calme. 

Puis vers 16 heures, le cortège est passé devant la préfecture. La façade a été aspergée de peinture. C'est là que les débordements ont commencé, avec les premiers tirs de gaz lacrymogènes quelques minutes plus tard au métro Carmes. 

Quelques manifestants ont lancé des bouteilles en verre en direction des CRS. D'autres ont incendié des objets sur un chantier dans la rue Alsace Lorraine. Selon la préfecture, des vitrines et du mobilier urbain ont été endommagés. 

Les CRS ont usé de gaz lacrymogènes et de canons à eau à plusieurs reprises, notamment sur la place du Capitole. Le cortège de manifestants s'est peu à peu dispersé en petits groupes. 

22 personnes interpellées

La préfecture a compté deux blessés légers. Les forces de l'ordre ont également interpellé 22 personnes pour dégradations et des violences.