Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : un dispositif jamais vu samedi à Paris pour encadrer les manifestations

jeudi 29 novembre 2018 à 15:14 Par Martine Bréson, Sylvie Charbonnier et Emmanuel Collardey, France Bleu Paris et France Bleu

Face à la nouvelle mobilisation des gilets jaunes prévue ce samedi dans la capitale et pour barrer la route aux casseurs, le dispositif de sécurisation s'annonce inédit. Plus de 4.000 CRS seront déployés dans Paris. Il y aura des contrôles d'identité systématiques sur les Champs-Elysées.

Manifestation des Gilets jaunes sur les Champs-Elysées samedi 24 novembre 2018.
Manifestation des Gilets jaunes sur les Champs-Elysées samedi 24 novembre 2018. © Maxppp - Chibane

Paris, France

Pour encadrer les nouveaux rassemblements de gilets jaunes ce samedi à Paris, la mobilisation des forces de l'ordre s'annonce exceptionnelle, selon plusieurs sources policières contactées par France Bleu Paris. Au moins 4.000 policiers seront sur le terrain, dont un nombre inédit de CRS.

Car du côté des gilets jaunes, les appels à manifester dans Paris sont très suivis.  Sur Facebook, ils sont des milliers à se donner rendez-vous sur les Champs-Elysées. Plus de 130.000 personnes se disent déjà intéressées par cet événement sur le réseau social. 

Selon le ministère de l'Intérieur, une demande pour un rassemblement samedi place de la République a été déposée ainsi qu'une demande pour un défilé de La Madeleine à la place de la République. 

A ce jour en revanche, aucune demande n'aurait été faite pour les Champs-Elysées et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, conseille aux auteurs de ces appels de se faire connaître afin "d'identifier un lieu et un itinéraire permettant d'organiser ou d'encadrer les rassemblements". 

57 unités de CRS déployées dans Paris

Pour faire face à cette mobilisation des Gilets jaunes, les autorités pourraient envisager de boucler tout le secteur des Champs-Elysées. C'est ce que demandent les policiers qui veulent éviter les affrontements de samedi dernier. Plusieurs d'entre eux avaient été blessés, dont un grièvement qui risque de perdre un œil.

Pour l'instant, 57 forces mobiles sont prévues dans Paris soit plus de 4.000 hommes, indique Grégory Joron, délégué national du syndicat Unité SGP Police CRS. Un dispositif supérieur à celui déployé pour encadrer la grande manifestation après les attentats de Charlie Hebdo (une cinquantaine avait été déployée). Et d'après nos informations, il n'est pas exclu que la Préfecture de Police en demande une soixantaine pour samedi.

Contrôles d'identité systématiques sur les Champs-Elysées

Pour éviter de revivre les scènes de violences qui ont embrasé la plus belle avenue du monde samedi dernier, on militait pour le bouclage de la plus belle avenue du monde, dans les rangs des forces de l'ordre. Le ministre de l'intérieur a tranché ce jeudi soir : les Champs-Elysées seront fermés à la circulation et ouverts "aux piétons" mais avec des "contrôles d'identité systématiques". "Un dispositif très resserré, très hermétique, sur l'ensemble des accès aux Champs-Elysées (...) Ils pourront pénétrer, ils seront contrôlés avec une pièce d'identité, nous fouillerons les sacs", a annoncé Christophe Castaner sur France 3.

Un grand samedi de manifestations aux 4 coins de Paris

Si le déploiement des forces de l'ordre s'annonce exceptionnel, c'est aussi que les gilets jaunes seront loin d'être les seuls à battre le pavé parisien. D'autres rassemblements sont prévus : 

  • 12h - place de la République : manifestation contre le chômage et la précarité à l'appel de la CGT et du PC (départ du cortège à 14h, direction le siège de l'Unedic dans le 12e).
  • 12h - place du Panthéon : manifestation des étudiants à l'appel de plusieurs organisations pour protester contre la hausse des frais d'inscription des étudiants étrangers.
  • 14h - place de la Nation : marche contre le racisme à l'appel du collectif Rosa Parks.
  • 17h - place de la République : rassemblement à l'appel d'Act-Up Paris dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le SIDA.