Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : suivez les actions dans les deux Charentes ce samedi

samedi 8 décembre 2018 à 10:41 - Mis à jour le samedi 8 décembre 2018 à 12:15 Par Thomas Coignac et Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

Quatrième samedi de mobilisation des gilets jaunes, ce samedi 8 décembre. Suivez ici les manifestations dans les deux Charentes.

Des gilets jaunes dans les rues de Rochefort, le 24 novembre dernier.
Des gilets jaunes dans les rues de Rochefort, le 24 novembre dernier. © Radio France - Illustration / Thomas Coignac

Angoulême, France

Gilets jaunes, acte IV. Des manifestations étaient en cours dans les Deux Charentes, ce samedi. Suivez les ci-dessous. 

Mise à jour 17h

Aucun incident grave à signaler en Charente en ce samedi soir. A Angoulême, les gilets jaunes étaient nombreux au rond-point de Girac. Dans l'après-midi ils ont organisé un barrage filtrant sur la RN10, barrage levé vers 16h50. La préfecture a compté en tout huit points de rassemblements ce samedi en Charente, et notamment sur le rond-point de la Trache à Cognac. Samedi matin, la marche "bordel party" dans le centre-ville d'Angoulême a rassemblé 400 personnes, et elle s'est déroulée dans le calme.

En Charente-Maritime, aucune interpellation ni heurts à signaler après ce quatrième samedi de mobilisation. Les gilets jaunes rochelais étaient de nouveau rassemblés en fin de journée au rond-point d'Usseau à Sainte-Soulle, où ils ont assisté impuissants à la destruction de leurs installations en bois par les gendarmes mobiles. Dans la matinée, ils étaient descendus vers La Rochelle en opération escargot. Une centaine de gilets jaunes se sont mêlés à la manifestation pour le climat de La Rochelle qui a réuni plus de 1.500 personnes (ils étaient 350 à Saintes). Rond-points occupés et barrages filtrants signalés également à Rochefort (rond-point du Silo), Tonnay-Charente (rond-point d'accès à l'autoroute), Saintes (rond-point de la Diconche), Royan (rond-point Louis-Bouchet). Dans la matinée des manifestants avaient tenté d'occuper le péage de Cabariot sur l'A837 mais ils ont été délogés sans heurts par les forces de l'ordre.

Mise à jour 12h15

La manifestation d'Angoulême s'est dispersée dans le calme. Au total, près de 400 personnes ont manifesté dans le centre-ville, selon la préfecture. Dans le reste de la Charente, près de 200 gilets jaunes se répartissent sur divers rond-points, à Barbezieux, Champniers et Confolens. Un barrage filtrant est également mis en place à Chasseneuil-sur-Bonnieure, sur la Nationale 141. 

Côté Charente-Maritime, quelques difficultés sont à signaler sur les routes avec des barrages filtrants mise place sur quelques ronds-points à Tonnay Charente (rond-point des Écluses), et Royan (ronds-points Rhin-et-Danube et Louis-Bouchet). Une opération escargot a eu lieu à Saint-Jean d'Angély. 

Toutes ces manifestations se passent dans le calme. Aucune interpellation à signaler dans les deux départements.

Mise à jour 11h20 

Une opération escargot a été mise en place sur la Départementale 137 entre Rochefort et Saintes. Elle s'est achevée sur la bretelle d'accès sur l'Autoroute A10, à Saint-Georges-des-Coteaux. 

En Charente, un barrage filtrant a débuté à Excideuil, sur la Nationale 141, au niveau d'Excideuil.  

Mise à jour 10h50 

Une opération escargot a été mise en place sur la Nationale 11, en direction de La Rochelle, depuis Sainte-Soulle, où les gilets jaunes étaient installés sur le rond-point d'Usseau.

A 9 heures

A neuf heures, la plus grosse mobilisation était à Angoulême : 200 personnes s'étaient rassemblées sur les allées de New York, et devaient partir pour une marche dans la ville, dans le calme. Une mobilisation assez importante, mais loin de la "bordel party", à laquelle certains gilets jaunes étaient appelés sur les réseaux sociaux. 

Dans le reste de la Charente, à 9 heures, environ 100 personnes étaient rassemblées sur des rond-points du département, à Barbezieux, Confolens, Champniers, ou encore celui de Girac, à Angoulême.

En Charente-Maritime, des barrages filtrants se sont mis en place au rond-point de Diconche à Saintes, comme depuis le début du mouvement, le 17 novembre. Un autre barrage filtrant était en place à Montlieu-la-Garde, au niveau de l'échangeur de la Nationale 10.

Dispositif conséquent à Angoulême, 4 manifestations déclarées en Charente-Maritime

La mairie d'Angoulême avait prévu des consignes de sécurité assez strictes (retrait du mobilier urbain, notamment d'une partie des décorations de Noël, protection des horodateurs et des terrasses de cafés). Du côté des forces de l'ordre, 350 effectifs (dont des CRS) sont mobilisés pour cette journée à risques.

En Charente-Maritime, quatre manifestations avaient été déclarés en Préfecture, à Saintes, Royan, Montendre et Jonzac.