Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : "Plus d'un million d'euros de dégâts samedi dernier sur les Champs-Elysées", selon la mairie de Paris

vendredi 30 novembre 2018 à 8:39 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Regardez l'interview de Colombe Brossel. L'adjointe à la maire de Paris, chargée de la Sécurité, était l'invitée de France Bleu Paris. Elle affirme que la manifestation des Gilets jaunes et les débordements sur les Champs-Elysées samedi dernier ont occasionné plus d'un million d'euros de dégâts.

Colombe Brossel
Colombe Brossel © Radio France - Martine Bréson

Paris, France

Nouvelle journée de mobilisation pour les Gilets jaunes à Paris. Plusieurs demandes ont été déposées pour un défilé de la République à la Madeleine et pour un rassemblement à République. Un appel à se rendre aussi aux Champs-Elysées circule sur Facebook. 

Champs-Elysées bouclés samedi

Pour éviter les débordements de samedi dernier sur les Champs-Elysées, on sait déjà que l'avenue sera fermée à la circulation samedi 1er décembre 2018. 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a indiqué que les piétons seront systématiquement contrôlés. Les cartes d'identité seront demandées et les sacs seront fouillés. 

Colombe Brossel était l'invitée de France Bleu Paris à 08h15. L'adjointe à la maire de Paris chargée de la Sécurité indique qu'à ce jour aucune demande n'a été déposée pour les Champs-Elysées.  

Un million d'euros de dégâts 

Pour Colombe Brossel "les images et les dégradations que l'on a vus samedi dernier dans la capitale ne sont pas tolérables". C'est inacceptable pour ceux qui ont été victimes de violence..., pour les riverains, pour les touristes, pour les commerçants et évidemment pour l'image de Paris. Ça ne peut pas recommencer, affirme l'élue.

Elle indique que si le chiffrage précis n'est pas connu "on est déjà à plus d'un million d'euros de dégradations que ce soit la chaussée, l'éclairage public etc". Elle précise que la Ville est "son propre assureur donc que c'est la Ville qui prend en charge".

La priorité c'est la sécurité 

Si elle rappelle que le droit à manifester n'est pas remis en cause, il est impératif, dit-elle, de sécuriser les riverains, les touristes, les commerçants. Elle demande une organisation pour ne pas revivre les débordements de samedi dernier.

La priorité c'est que les touristes, les riverains qui voudraient pouvoir aller sur les Champs-Elysées s'y promener, ou aller dans les commerces qui seront ouverts demain, puissent le faire en toute sécurité, assure l'élue.  

Barrières, engins de chantier, chaises et tables de terrasse : tout sera débarrassé 

"La ville de Paris a reçu un ordre de réquisition nous demandant de débarrasser, sur les Champs- Elysées et aux alentours, les barrières de chantiers...", indique Colombe Brossel.

Un certain nombre de périmètres près de l'Assemblée Nationale par exemple seront sanctuarisés au sens qu'il n'y aura pas d'autorisation donnée pour manifester, affirme Colombe Brossel qui ajoute qu'il y a aussi d'autres manifestations prévues à Paris ce jour-là et que donc "c'est une journée qui s'annonce en effet un peu complexe pour les forces de l'ordre".