Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : 26 interpellations à Amiens après des dégradations et des tensions, la ville va porter plainte

samedi 22 décembre 2018 à 9:23 - Mis à jour le samedi 22 décembre 2018 à 20:22 Par La rédaction de France Bleu Picardie, France Bleu Picardie

Le sixième samedi de mobilisation des gilets jaunes a été marqué par de nombreuses dégradations et des tensions avec les crs à Amiens où il y a eu deux manifestations dans l'après-midi. 26 personnes ont été interpellées. La Ville va porter plainte.

C'est le sixième samedi de mobilisation des Gilets jaunes ce 22 décembre 2018 (illustration).
C'est le sixième samedi de mobilisation des Gilets jaunes ce 22 décembre 2018 (illustration). © Radio France - Valérie Menut

Somme, France

A Amiens, l'ambiance s'est tendue ce samedi après-midi lors de ce sixième samedi de mobilisation des gilets jaunes. Un premier cortège s'est déroulé dans le calme. Il s'agissait de la manifestation déclarée en préfecture par des gilets jaunes. En revanche, une deuxième manifestation a été marquée par des dégradations. Des manifestants s'en sont pris à  du mobilier urbain et de chantier comme des plots en plastique rouge ou blanc, notamment devant la gare et dans le quartier Saint-Leu. Des poubelles ont été mises à terre ou brûlées. Des containers à verre ont été renversés afin de récupérer des bouteilles pour les lancer sur les crs. Au moins un abri-bus a été cassé. 

La Ville d'Amiens va porter plainte

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène au cours du cortège et procédé à 26 interpellations, selon la préfecture, pour jets de projectiles, outrage et attroupement violent. Le maire d'Amiens, Brigitte Fouré condamne des faits "inacceptables" et indique que la ville va porter plainte même si dit-elle, "les dégâts sont limités". Ce samedi soir, les agents de la ville étaient en train de nettoyer et de remettre les rues concernées en état. Brigitte Fouré précise aussi que le marché de Noël s'est lui déroulé dans le calme. 

Blocage de ronds-points à Glisy

Une centaine de manifestants ont commencé par bloquer deux ronds-points à Glisy et brûlé des palettes ce samedi matin : celui de l’Éléphant Bleu et celui du magasin But. La circulation, fortement perturbée dans le secteur, a repris vers midi. Mais la situation est restée tendue toute la matinée entre les CRS et les 150 manifestants. A plusieurs reprises, les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène. 

A Albert et à Flixecourt, les manifestants ont commencé à distribuer des tracts dès 9 heures.  

A Abbeville, les gilets jaunes iront en centre-ville pour sensibiliser les passants à leur combat.

Cette semaine, les forces de l'ordre ont mené plusieurs opérations d'évacuation de ronds-points et autres sites occupés depuis le début du mouvement. La semaine dernière, pour "l'acte V" du mouvement, la préfecture de la Somme avait recensé environ 350 manifestants dans le département. Des rassemblements qui s'étaient déroulés dans le calme.

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin