Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets Jaunes : un dimanche très calme de questionnements en Auvergne

dimanche 2 décembre 2018 à 18:26 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Après la grande mobilisation de ce samedi, les Gilets Jaunes ont réalisé quelques actions ce dimanche en Auvergne. Où ils se posent évidemment la question de la suite à donner à leur mouvement, lors de cette troisième semaine.

Les gilets jaunes ont bloqué une des deux entrées d'Ikea à Clermont-Ferrand
Les gilets jaunes ont bloqué une des deux entrées d'Ikea à Clermont-Ferrand © Radio France - Mickaël Chailloux

Clermont-Ferrand, France

Ils auraient voulu réaliser une action au sommet du Puy-de-Dôme, mais la météo en a décidé autrement. Les Gilets Jaunes ont donc mené leur journée calme mais habituelle, après trois semaines de mobilisation. Les points de barrages filtrants étaient toujours les mêmes, autour du péage de Gerzat, de Riom ainsi qu'à Issoire ou encore Thiers et Lezoux. Seule nouveauté : cette dizaine de Gilets Jaunes qui s'est retrouvée en début d'après-midi au niveau du rond-point de l'entrée d'Ikea à Clermont-Ferrand. Ils obligeaient les automobilistes à faire un léger détour pour rejoindre une autre entrée accessible. 

Des actions symboliques à mener 

Pour Lionel, cette action symbolique est importante. "Ce sont les grosses entreprises et les gros groupes qui prennent le pognon" dit-il. C'était le cas aussi des dernières actions au dépôt pétrolier de Cournon, qui a occasionné le blocage de 200 poids-lourds. "Les transporteurs étaient à nos côtés, ils comprenaient très bien pourquoi on bloquait" explique Stanislas, qui a participé au blocage ces derniers jours. "On ne bloque pas les infirmières qui vont travailler, les ouvriers qui travaillent la nuit, on laisse circuler les véhicules qui transportent des médicaments. "

"On essaye de s'organiser pour qu'il y ait le moins de gêne possible pour les particuliers" - Stanislas, gilet jaune depuis le 17 novembre 

Ce discours était porté par la plupart des gilets jaunes ce week-end, lors de la marche pacifique organisée dans les zones commerciales de Clermont-Ferrand. Il pose une question à laquelle les Gilets Jaunes du 63 devront répondre : comment se structurer ? Faut-il un porte-parole afin de rencontrer les politiques et les médias ? Sur ce point, nul doute que les avis risquent d'être tranchés. 

Les automobilistes arrêtés par les Gilets Jaunes lors de la manifestation samedi  - Radio France
Les automobilistes arrêtés par les Gilets Jaunes lors de la manifestation samedi © Radio France - Mickaël Chailloux

12 interpellations au Puy-en-Velay

En Haute-Loire, en revanche, la situation reste toujours chaotique après la nuit dernière au Puy-en-Velay,. La préfecture a été incendiée et 18 gendarmes ou policiers ont été blessés par des individus habillés en gilets jaunes. La police judiciaire a été saisie par le procureur de la République pour mener les enquêtes. Il devrait donc y avoir une suite judiciaire à ces événements. Pour rappel, la préfecture fait état de 12 interpellations samedi soir. 

D'ores-et-déjà, le maire de la commune Michel Chapuis a condamné "avec fermeté" ces actes, tout en dénonçant "l'absence de réponses aux revendications des Gilets Jaunes par le gouvernement". Quant à l'ancien maire Laurent Wauquiez, il a déclaré sur TF1 que "ceci n'est pas la Haute-Loire". La ministre de la cohésion des territoires Jacqueline Gourault était attendue sur place à 18 heures, elle qui devait se rendre ce lundi en Auvergne, à Issoire et Clermont-Ferrand.