Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ginette Kolinka, rescapée d'Auschwitz-Birkenau, se souvient de l’humiliation, des coups et de la mort

-
Par , , France Bleu Paris

A 94 ans, Ginette Kolinka est une des dernières rescapées d'Auschwitz-Birkenau à pouvoir transmettre aux jeunes générations.

Ginette Kolinka
Ginette Kolinka © Radio France - Déborah Grunwald

C’est le 27 janvier 1945, que l’armée rouge délivre les déportés des camps d’Auschwitz-Birkenau. Depuis 2002, une journée est dédiée à la mémoire de ces victimes.

A la libération, le camp est jonché de morts et de cadavres. Parmi les 7.000 survivants, Ginette Kolinka, 19 ans. Elle témoigne aujourd’hui, pour ne jamais oublier.

Au micro de Déborah Grunwald, Ginette Kolinka revient sur cette journée du 13 mars 1944, lorsque la Gestapo débarque chez ses parents à Avignon.

Elle est arrêtée avec son père, son petit-frère de 12 ans et son neveu. Jalousie, haine… Sa famille a été dénoncée. Elle ne comprend toujours pas pourquoi.

Ginette Kolinka a d’abord niée être juive

Ginette Kolinka est d’abord emmenée à Drancy. Puis un mois plus tard, le convoi numéro 71 la déporte à Auschwitz-Birkenau. Elle n’a aucune idée de l’horreur qui l’attend. Pour elle, elle va dans un camp de travail.

Quand elle arrive avec sa famille à Birkenau, le camp est encore loin. Il y a des camions pour ceux qui sont fatigués. Elle conseille à son père et à son frère de monter dedans. Elle ne les reverra plus jamais. 

Trop jeune ou trop vieux, ils sont « partis en fumée »

Birkenau est un camp très organisé où les nazis avaient tout prévu à l’avance, avant même les arrestations des juifs.

Ginette se souvient de l’humiliation, des coups, de la mort. 

Petit à petit, il y a eu des mortes par manque de nourriture et de boissons

Pendant longtemps, elle n’a pas souhaité raconter son histoire par peur d’ennuyer les gens. Elle souhaite aujourd’hui à tout le monde d’avoir la vie qu’elle a eue depuis son retour de déportation même si elle reconnaît être devenue moins sensible.

Je ne voulais pas qu’on me plaigne alors que j’étais la seule de ma famille à être rentrée

Aujourd’hui son témoignage est essentiel pour ne pas oublier. A 94 ans, elle fait le tour des écoles avec cette volonté de transmettre. Elle raconte également son histoire dans un livre publié chez Grasset, "Retour à Birkanau".

Ecoutez l’interview dans son intégralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu