Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : des mineurs de la jungle de Calais attendus dans les prochains jours au Taillan-Médoc

vendredi 28 octobre 2016 à 19:19 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde

La commune du Taillan-Médoc, en Gironde, doit accueillir une dizaine d'adolescents venant de la jungle de Calais. Âgés de 14 à 17 ans, ils sont attendus dans les prochains jours. Ils vont être hébergés dans une maison qui appartient à Bordeaux Métropole.

Une dizaine de mineurs de la "Jungle" sont attendus au Taillan-Médoc
Une dizaine de mineurs de la "Jungle" sont attendus au Taillan-Médoc © Maxppp -

Le Taillan-Médoc, France

Une dizaine de mineurs, âgés de 14 à 17 ans, vont être accueillis au Taillan-Médoc dans les prochains jours. Ils viennent de la jungle de Calais, et vont être hébergés dans une maison inoccupée de quatre chambres, appartenant à Bordeaux Métropole. Cette maison est située avenue de La Croix, près du centre-ville. L'accueil reste toutefois provisoire : il prendra fin le 31 mars 2017.

La commune du Taillan-Médoc s'était déjà portée volontaire pour accueillir des réfugiés syriens en 2015. La préfecture a contacté la mairie cette semaine pour y installer un Centre d'Accueil et d'Orientation (CAO). Ces jeunes seront encadrés par les éducateurs d'une association, le Centre d'Orientation Social (COS). Dans ce cadre, ils ne seront pas scolarisés. "Financièrement, tout sera pris en charge par l'Etat" explique Agnès Versepuy, la maire centriste du Taillan-Médoc.

Un appel aux dons lancé

Si les habitants souhaitent donner des vêtements ou être bénévole pour aider à l'arrivée des réfugiés, un numéro est mis en place : le 05 56 35 50 62. Les initiatives solidaires seront gérées bénévolement par les élus. "C'est une situation exceptionnelle", explique Agnès Versepuy. "On est persuadé que ça va très bien se passer et que ça sera une aventure humaine".