Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : des permanences pour lutter contre l'exclusion numérique

-
Par , France Bleu Gironde

Depuis avril, quatre permanences mensuelles se tiennent dans les Maisons du Département des Solidarités sur le territoire des Portes du Médoc. Elles sont destinées aux personnes qui n'ont pas d'ordinateur, pas de connexion internet ou ne parviennent pas à utiliser les sites dédiés aux démarches.

Les personnes sont reçues au sein de la Maison du Département des Solidarités pendant 45 minutes environ
Les personnes sont reçues au sein de la Maison du Département des Solidarités pendant 45 minutes environ © Radio France - Marie Rouarch

Mérignac, France

Lutter contre la fracture numérique, venir en aide à ceux qui n'ont pas d'ordinateur ou ne savent pas l'utiliser pour faire leurs démarches administratives, c'est l'objectif des permanences numériques mensuelles mises en place en Gironde, dans les Maisons du Département des Solidarités. À l'heure où la quasi totalité des services publics (impôts, CAF, Pôle emploi, etc.) sont dématérialisés, ce coup de pouce est indispensable pour ceux, jeunes et moins jeunes, qui cherchent du travail ou un logement.  

Une quarantaine de personnes ont ainsi été aidées depuis avril dans les quatre Maisons du Département des Solidarités, sur le territoire de La Porte du Médoc (Mérignac, Eysines, Le Bouscat et Saint-Médard-en-Jalles). Les bénéficiaires sont orientés par les assistants sociaux ou font la demande eux-mêmes. Ils sont reçus entre 30 minutes et une heure par une médiatrice de l'association Destination multimédia qui les accompagne dans leurs démarches administratives en ligne.

Lever les obstacles aux démarches

Kayane, par exemple, vient pour la deuxième fois à la permanence organisée à Mérignac chaque deuxième jeudi du mois. Cette fois pour "faire les démarches d'inscription pour obtenir un logement". Cette mère de famille arménienne n'a pas d'ordinateur à la maison, encore moins de connexion internet. "Mes enfants savent utiliser les ordinateurs, explique-t-elle, alors parfois on arrive à se débrouiller avec les appareils du centre social mais ce n'est pas toujours possible"

Avant ces permanences, toutes ses démarches relevaient du parcours du combattant. "Pour les personnes qui viennent d'arriver en France, qui ne connaissent pas la langue, on a de gros problèmes pour se faire accompagner dans les démarches administratives. Pour ça, pour moi, c'était très important de trouver ce genre de structure qui peut m'orienter, m'aider".

La dématérialisation des démarches est allée plus vite que nous sur le terrain qui accompagnons les personnes dans le besoin - Sarah Gillery, médiatrice de l'association Destination multimédia

Il ne s'agit pas de cours d'informatique mais bien d'un coup de pouce ponctuel pour remplir en ligne une demande de logement ou réclamer un avis de non imposition. "Toutes les démarches sont quasiment dématérialisées maintenant, commente Sarah Gillery, médiatrice de l'association Destination multimédia. Ces personnes se déplaçaient jusqu'ici dans des lieux où on leur dit 'allez sur internet' mais ils ne peuvent pas le faire et on ne les accompagne pas pour ça. C'est vraiment pénalisant !"

Expliquer et soutenir

Sarah Gillery accomplit donc les démarches pour les demandeurs, mais aussi avec eux : "je leur montre, explique-t-elle, pour qu'ils sachent ce qu'on fait pour eux de façon à ce qu'ils comprennent qu'on les accompagne vraiment, qu'on ne fait pas juste à leur place mais qu'on est là pour les aider et les soutenir".

Ces permanences sont pour l'instant individuelles, mais à la rentrée, des permanences collectives sur des thèmes précis devraient également être programmées. Des cours pour les personnes intéressées pour découvrir l'outil informatique sont également envisagés.

Horaires des permanences des Maisons du Département des Solidarités sur le territoire de La Porte du Médoc :

  • Eysines (16 rue des Treytins) : 1er mardi du mois de 13 heures à 16 heures 30
  • Mérignac (419 avenue de Verdun) : 2e jeudi du mois de 9 heures à 12 heures 30
  • Le Bouscat (17 b rue Georges Lafont) : 2e mardi du mois de 9 heures à 12 heures 30
  • Saint-Médard-en-Jalles (2 rue Firmin Montignac) : 2e mardi du mois de 13 heures 30 à 17 heures

Renseignements et inscriptions auprès de l'accueil des différents sites ou du référent social.