Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : élan de solidarité après l'incendie à l'école de Saint-Denis-de-Pile

mardi 17 juillet 2018 à 19:39 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

C'est un incendie d'origine criminelle qui a en partie détruit huit salles de classes de l'école primaire de Saint-Denis-de-Pile le samedi 14 juillet. Depuis, la mairie et les habitants se mobilisent pour assurer la rentrée aux 370 élèves inscrits en septembre.

Fabienne Fonteneau, maire de Saint-Denis-de-Pile, dans l'une des classes les plus sinistrées.
Fabienne Fonteneau, maire de Saint-Denis-de-Pile, dans l'une des classes les plus sinistrées. © Radio France - Mélanie Juvé

Saint-Denis-de-Pile, France

Dans l'une des salles de classe les plus touchées, le plafond s'est en partie effondré au sol. Les chaises, tableaux numériques et livres pour enfants sont noircis par la fumée, et toujours une odeur de brûlé. "Nous sommes en train de _recenser tout ce qui a été perdu_, raconte Fabienne Fonteneau, la maire de Saint-Denis-de-Pile. Il nous faut encore une bonne semaine pour évaluer pour ce qui est utilisable ou pas." Les dégâts ne sont pas encore évalués financièrement, mais pourraient se chiffrer à des centaines de milliers d'euros pour la municipalité. 

Les dégâts ne sont pas encore évalués mais beaucoup de matériel a été endommagé.  - Radio France
Les dégâts ne sont pas encore évalués mais beaucoup de matériel a été endommagé. © Radio France - Mélanie Juvé
Les plafonds se sont en partie effondrés dans plusieurs classes. - Radio France
Les plafonds se sont en partie effondrés dans plusieurs classes. © Radio France - Mélanie Juvé

_"Les Dionysiens se sont très fortement mobilisés_, ajoute Fabienne Fonteneau, qui a reçu beaucoup de messages de soutien. Ils expriment leur désarroi, leur grande tristesse, mais aussi l'envie de faire quelque chose pour que l'école puisse ouvrir dans de bonnes conditions à la rentrée." 

"Pourquoi une école ?"

Des habitants prêts à aider pour faire le tri ou dégager le matériel endommagé, encore choqués après ce sinistre dont la piste criminelle est confirmée par les gendarmes. "Pourquoi une école ? Questionne Fanny, une riveraine. C'est une drôle de cible... c'est ce qui fait qu'il y a une colère et un élan de solidarité car c'est incompréhensible." 

"J'espère qu'on va retrouver les auteurs et qu'ils vont se rendre compte du drame que ça peut causer pour l'école" — Arnaud, habitant de Saint-Denis-de-Pile

Les experts des assurances continuent d'évaluer les dégâts. - Radio France
Les experts des assurances continuent d'évaluer les dégâts. © Radio France - Mélanie Juvé

La mairie va louer des préfabriqués, ils seront installés sur le site de l'école pour accueillir les enfants des huit classes sinistrées. Les habitants volontaires pourront aider à leur aménagement fin août avant la rentrée.