Société

Gironde : l'appel aux dons d'une mère pour que son fils handicapé puisse sortir de chez lui

Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu mercredi 11 octobre 2017 à 19:13

Le jeune Nicolas, 23 ans, est bloqué chez lui depuis 18 mois.
Le jeune Nicolas, 23 ans, est bloqué chez lui depuis 18 mois. - Photo fournie par la famille de Nicolas.

Son fils, Nicolas, 23 ans, souffre de graves lésions physiques et mentales depuis sa naissance. Et, depuis 18 mois, il ne peut pas se déplacer, faute de voiture adaptée pour son fauteuil roulant. Alors, sa mère, Sylvie Louis, a lancé une cagnotte pour financer l'achat de ce véhicule.

"Essayez de rester enfermé chez vous pendant un an et demi, vous verrez à quel point c'est difficile". A 55 ans, Sylvie Louis est fatiguée de la lutte qu'elle mène depuis la naissance de Nicolas. Victime d'un accident de voiture pendant la grossesse, elle a vu son fils naître avec de graves lésions physiques et mentales. Il ne peut ni parler, ni se déplacer par lui-même. Et donc, plus, non plus, sortir de chez lui, faute de véhicule assez grand pour transporter son fauteuil sur mesure. Alors, elle a décidé de lancer un appel à la générosité pour financer l'achat de cet utilitaire. Elle espère rassembler 9 500 euros.

Cliquez pour contribuer à la cagnotte

C'est ce type de véhicule utilitaire que Sylvie Louis recherche.  - Aucun(e)
C'est ce type de véhicule utilitaire que Sylvie Louis recherche.

Car la situation de la famille est particulièrement difficile. Le père de Nicolas a dû stopper son activité de restaurateur il y a trois ans, suite à un infarctus. Et sa mère, qui a décidé de s'occuper à plein temps de son fils, est devenue épileptique l'an dernier. Pour elle, c'est à cause de leurs maladies que les banquiers n'ont pas voulu leur prêter la somme. "On pourrait parfaitement la rembourser, grâce à nos revenus, explique-t-elle. Mais ils ne nous la prêtent pas, parce qu'ils ne nous considèrent pas comme solvables, vu nos états de santé".

Quand on annonce à nos amis que notre fils est handicapé, ils nous tournent le dos

Et, au delà de l'achat du véhicule, Sylvie Louis espère que cette action pourra faire évoluer les mentalités sur le handicap. Car la famille est presque seule pour affronter la situation. "Lorsque l'on a annoncé à nos amis que Nicolas était handicapé, ils nous ont tourné le dos. Ils devaient avoir peur qu'il soit contagieux. Même la famille de mon mari nous a laissé seuls". Alors, Sylvie Louis espère un miracle pour son fils. Mais celui-ci est un habitué des belles histoires. Ses deux frères sont en effet en couple avec deux de ses ex-aides soignantes et infirmières.