Société

Gironde : l'hémorragie aux urgences

Par Amaia Cazenave, France Bleu Gironde mardi 14 avril 2015 à 20:27

Les urgences adultes de l'hôpital Pellegrin, à Bordeaux
Les urgences adultes de l'hôpital Pellegrin, à Bordeaux © Radio France

L'Agence Régionale de Santé lance une campagne d'information pour essayer de désengorger les services d'urgences et en appelle au civisme des patients. Rien qu'au CHU de Bordeaux, l'an passé, on a enregistré 120.000 passages, un chiffre en constante augmentation.

"Les urgences sont un service à consommer avec modération" : c'est le message que veut faire passer l'Agence régionale de Santé qui lance une grande campagne d'information pour essayer de désengorger les services d'urgences. Des spots seront diffusés sur les radios et les télévisions appelant au civisme de tous.

Aller aux urgences pour de simples maux de ventres, une angine ou une migraine, cela a des conséquences: les files d'attentes s'allonge et on attend en moyenne deux heures et demi avant de voir un médecin. Délai d'attente moyen : 2 h 30.

"860 000 passages aux urgences en Aquitaine c'est 10% de plus qu'il y a 10 ans"

Jusqu'à 1.200 appels par jour aux urgences du CHU de Bordeaux

L'alternative c'est donc de composer le 15 : numéro d'urgence disponible sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Vous serez pris en charge par un assistant de régulation médicale, puis par un médecin ou un urgentiste si la situation l'exige.

Quelque 25 personnes travaillent tous les jours et 24 heures sur 24, au centre de régulation situé au rez-de-chaussée, du Tripode à Bordeaux. Le centre reçoit chaque année 500.000 appels de toute la Gironde . Période de pointe les dimanches avec jusqu'à 1.200 appels.