Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gironde : Laruscade choisie pour produire les plus gros engins volants au monde

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

La commune de Laruscade, dans le Nord-Gironde, a été choisie pour accueillir le futur site d'assemblage de dirigeables géants de la société Flying Whales. A terme, 200 à 300 emplois seront créés sur place.

L'usine qui produira ce dirigeable géant sera situe à Laruscade, en Gironde.
L'usine qui produira ce dirigeable géant sera situe à Laruscade, en Gironde. - Flying Whales

C'est un engin qui mesurera 154 mètres de long et 43 mètres de haut, soit la taille de deux A380, qui flottera à l'Hélium et que l'on croirait tout droit sorti d'un film d'anticipation : le LCA60T, un dirigeable destiné au transport de charges lourdes sera bientôt assemblé en Gironde, à Laruscade, par la société Flying Whales (littéralement : Baleines Volantes). La commune a été choisie pour y implanter le site d'assemblage, qui devrait lui-même voir le jour en 2021. C'est notamment son parc économique de 160 hectares en construction, dont l'usine occupera au moins 50 hectares, dans un premier temps, sa proximité avec l'autoroute et avec la gare TER qui ont séduits. 

Un premier dirigeable en 2023

Le premier dirigeable, lui, devrait sortir d'usine en 2023. Viendront ensuite des essais en vol, sur place, pendant un an et demi. Une fois l'engin certifié, la production pourra monter en puissance. A terme, une dizaine de dirigeables sortiront des lignes d'assemblage chaque année, ce qui nécessitera la création de 200 à 300 postes, et autant de formations de personnels, puisqu'un tel projet n'existe "nulle part ailleurs", indique le président de Flying Whales, Sébastien Bougon. "Des emplois qualifiés", souligne-t-il, avant d'évoquer la possibilité de réinsertion professionnelle. Ce projet fera aussi appel à plusieurs entreprises sous-traitantes de la région, comme Epsilon Composite à Gaillan-en-Médoc pour la charpente de l'engin, ou encore le groupe Reel-Imeca situé à La Rochelle pour le système de treuillage.

D'une capacité de transport de 60 tonnes, le LCA60T pourra charger et décharger sa cargaison en vol stationnaire. Sa première utilisation sera dédiée au transport de bois en zone difficile pour l'Office national des forêts. D'autres possibilités s'offriront ensuite à lui, comme le transport de pales d'éoliennes ou de pylônes électriques. 

Un transport propre

Pour le même tonnage, ce nouveau mode de transport consomme "50 fois moins d'énergie qu'un avion ou qu'un hélicoptère" indique Sébastien Bougon, dont le bébé permettra aussi d'éviter de nombreux transports en camion. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess