Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : les communes de Cantois et Arbis célèbrent leur union

mardi 8 janvier 2019 à 5:35 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Depuis le 1er janvier les communes de Cantois et d'Arbis dans l'Entre-deux-Mers ont fusionné pour devenir Porte-de-Benauge. Ce lundi soir les conseillers municipaux des deux territoires ont élu Eric Guerin, ex-maire de Cantois à la tête de leur nouvelle commune.

Eric Guerin ex-maire de Cantois et Carole Deladerrière ex-maire d'Arbis
Eric Guerin ex-maire de Cantois et Carole Deladerrière ex-maire d'Arbis © Radio France - Stéphane Hiscock

Arbis, France

Depuis le 1er janvier la Gironde compte 535 communes. C'est trois de moins que l'année dernière, conséquence du mariage de six communes. Dans le Blayais 2019 marque la naissance de Val-de-Livenne (fusion des communes de Marcillac et de Saint-Caprais-de-Blaye). Dans le Médoc, Blaignan-Prignac remplace les communes de Blaignan et de Prignac. 

Dans l'Entre-deux-Mers, près de Langon, c'est la commune de Porte-de-Benauge qui vient de naître, issue du mariage d'Arbis, 286 habitants et de Cantois, 236 âmes.

C'est un mariage de raison qui va permettre aux deux anciennes communes de faire des économies. "A deux on est toujours plus fort" explique Eric Guerin, ex-maire de Cantois et nouveau maire de Porte-de-Benauge (il a été élu ce lundi soir lors d'un conseil municipal extraordinaire).

La porte de notre union n'est pas fermée à d'autres communes. — Eric Guerin

Le premier maire de l'histoire de Porte-de-Benauge propose aux communes limitrophes de rejoindre la fusion. C'est d'ailleurs ce qui était prévu au départ des discussions. En 2017 cinq maires avait envisagé ce mariage territorial (Arbis, Cantois, Ladaux, Saint-Pierre-de-Brat et Soulignac).

Bientôt un mariage à cinq ?