Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gironde : les Sauveteurs en mer mobilisés pour une grande collecte nationale ce samedi

-
Par , France Bleu Gironde

C'est une journée nationale de collecte pour les Sauveteurs en mer ce samedi. Occasion de participer au financement des activités de la SNSM, trois semaines après le naufrage des Sables-Olonne qui a coûté la vie à trois d'entre eux.

Gildas Sittarame, président de la station SNSM d'Arcachon
Gildas Sittarame, président de la station SNSM d'Arcachon © Radio France - Stéphane Hiscock

Le sauvetage en mer c'est la seule mission régalienne de l'Etat qui est assurée entièrement par des bénévoles. 80 % de leur matériel et de leurs frais de fonctionnement sont financés par les dons. Cette collecte nationale est donc vitale pour l'activité des sauveteurs. 

Sur le littoral girondin les stations SNSM d'Arcachon et d'Arès ouvriront leurs portes au public à partir de 11h. Ce sera l'occasion de rencontrer les bénévoles et de découvrir leur quotidien. A Lège, les hommes en orange seront également sur le marché ce samedi matin.

Les stations d'Arcachon et de Lège-Cap-Ferret doivent changer leurs bateaux

A Arcachon c'est une vedette de 12 mètres qui sera livrée d'ici deux ans. A Lège, les sauveteurs devront attendre au moins un an de plus avant de recevoir leur nouveau canot tout temps. "Tout cela coûte évidement beaucoup d'argent" explique Gildas Sittarame, président de la station d'Arcachon, "600.000 euros pour la vedette et plus d'1,2 millions d'euros pour le canot tout temps".

Sophie Panonacle, député LREM du Bassin d'Arcachon, estime qu'il est temps de trouver de nouveaux financements pour la SNSM. Elle explique y travailler avec ses collègues de l'Assemblée Nationale : "leur budget est aujourd'hui insuffisant. Il faut sans doute se rapprocher des assureurs et des ports de plaisance pour trouver des solutions."

Sophie Panonacle, députée LREM du Bassin d'Arcachon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess