Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gironde : six communes passent aux barquettes 100% végétales dans les cantines scolaires

dimanche 4 mars 2018 à 18:08 Par Olivia Chandioux, France Bleu Gironde

C'est une première en France. Six communes du Haut-Médoc abandonnent le plastique dans les cantines. Les repas seront désormais servis dans des barquettes fabriquées à 100% en fibre végétale.

Depuis le mois de janvier, dans le Haut Médoc, six cantines sont équipées de ces nouvelles barquettes végétales.
Depuis le mois de janvier, dans le Haut Médoc, six cantines sont équipées de ces nouvelles barquettes végétales. © Maxppp - Photo d'illustration

Parempuyre, France

À Blanquefort, Bruges, Le Pian-Médoc, Le Taillan-Médoc, Ludon-Médoc, et Parempuyre, fini le plastique dans les cantines. Depuis le mois de janvier, et jusqu'en juin, 35 restaurants collectifs géré par le Syndicat intercommunal du Haut Médoc vont être équipés de barquettes 100% végétales. C'est une première en France

Un changement au nom du "principe de précaution"

Depuis le mois de janvier, six cantines sont déjà équipées de ces nouvelles barquettes. A terme, un million de repas seront distribués chaque année. L'objectif est d'abord sanitaire. En effet, selon certains spécialistes, réchauffer les barquettes en plastiques favoriserait la migration de substances chimiques, comme les perturbateurs endocriniens qui sont mauvais pour la santé.  Ces nouvelles barquettes végétales sont donc plus saines.

Des barquettes végétales 30% plus chères que celles en plastique

Mais aussi plus écologiques puisqu'elles sont recyclables. Une fois broyées, ces barquettes se transforment en compost au bout de quelques semaines seulement. Alors tout cela à un coût pour le Syndicat Intercommunal du Haut Médoc. Les barquettes en plastique lui coûtaient 90 000 euros par an. Contre 120 000 pour ces barquettes végétales. Le SIVOM qui indique faire cet effort financier, au nom du "principe de précaution".

Pour Jean-Philippe Larrieu, membre du collectif "Cantines sans plastique", mobilisé contre l'utilisation d'assiettes en plastiques dans les cantines des écoles bordelaises, c'est un bon début, mais c'est une solution incomplète : "C'est mieux que le tout plastique mais ce n'est pas totalement satisfaisant. Par exemple, à Strasbourg, ils sont passés aux bacs et barquettes en inox. Parce que même si ces barquettes végétales sont compostables cela produit quand même des déchets, ce qui n'est évidemment pas le cas avec l'inox."