Société

Gordon Ramsay aux fourneaux du Pressoir d'argent à Bordeaux

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mercredi 23 septembre 2015 à 13:43

Gordon Ramsay en cuisine
Gordon Ramsay en cuisine © Radio France - Stéphane Hiscock

Le très médiatique chef écossais Gordon Ramsay prend la direction du restaurant gastronomique du Grand Hôtel de Bordeaux. La réouverture du Pressoir d'argent, fermé en 2014, aura lieu vendredi soir. Le chef promet de mettre en avant les meilleurs produits de l'Aquitaine.

France Bleu Gironde : vous avez passé des semaines à élaborer la nouvelle carte du restaurant. A quoi peut-on s'attendre ?

Gordon Ramsay : le Pressoir d'argent c'est d'abord un restaurant de cuisine bordelaise. On va donc continuer à utiliser les produits locaux. Pour moi, ce n'est pas un problème. Je connais bien cette cuisine. Quand j'étais jeune, j'ai travaillé avec de nombreux chefs français. On va travailler l'agneau de Pauillac, les canards des Landes, les poissons et aussi les huîtres. Avec de tels produits, c'est finalement facile de travailler. C'est une cuisine bordelaise avec plein de finesse. Pas besoin de beaucoup de beurre ni de crème. Aujourd'hui on doit faire une cuisine pas trop lourde.

Vous reprenez le Pressoir d'argent mais vous venez aussi d'ouvrir un restaurant à Hong-Kong. Vous êtes à la tête de 25 établissements. C'est pas trop compliqué d'avoir l'oeil sur tout ?

J'ai 48 ans et j'ai derrière moi une brigade de cuisiniers extraordinaires. Il faut savoir partager avec les autres, faire confiance aux jeunes chefs. C'est ce qu'a fait Guy Savoy avec moi, même chose avec Robuchon. Ici, au Pressoir d'argent, j'ai nommé Gilad Peled. Il était avec moi à Londres depuis cinq ans. Maintenant c'est à lui de faire ses preuves ici.

Vous êtes désormais voisin avec Philippe Etchebest qui a ouvert son restaurant en face à l'opéra (Le quatrième mur). Comment envisager-vous cette concurrence ?

C'est  incroyable mais je n'ai pas peur. C'est un grand chef et c'est bien d'être en compétition. En fait, c'est excitant. Ici je vais faire comme si c'était mon premier restaurant. Je vais pas rentrer en conflit avec lui mais attention.. moi je tape... Je connais la cuisine française et je suis un perfectionniste. Si vous voulez, on reparlera de la concurrence dans un an...

Gordon Ramsay au micro France Bleu Gironde de Stéphane Hiscock