Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grâce aux "Képis Pescalunes", Noa, jeune myopathe, est à Kourou

dimanche 22 juillet 2018 à 7:10 Par Pascale Viktory et Salah Hamdaoui, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Hérault

Noa a 10 ans, il souffre de la myopathie de Duchenne. Il rêvait d'assister au décollage d'une fusée depuis Kourou : son rêve est exhaussé grâce à l'association de gendarmes de l’Hérault et du Gard "Les Képis Pescalunes". Il est en Guyane pour 10 jours.

Noa va assister au décollage d'une fusée depuis le CNES de Kourou en Guyane
Noa va assister au décollage d'une fusée depuis le CNES de Kourou en Guyane - Kepis Pescalunes

Lunel, France

Noa et ses parents sont arrivés en Guyane , ils vont y passer 10 jours. Mercredi 25, ils vont assister depuis le centre spatial de Kourou au décollage d'une fusée . C'était le rêve de Noa, 10 ans, atteint de lamyopathie de Duchenne, une maladie génétique dégénérative qui ne touche que les garçons. Il est au stade initial de la maladie.

Kader, son père, est gendarme, actuellement en poste en Martinique, mais avant il était à Vauvert dans le Gard. C'est par ce biais que les Kepis Pescalunes, l'association de gendarmes du Gard et de l'Hérault, a été informée de la maladie de Noa et de son rêve d'assister au lancement d'une fusée. L'association a décidé de réaliser ce rêve

La devise des Kepis Pescalunes : "Fais de ta vie un rêve et de tes rêves une réalité" (Saint-Exupery)

Ils ont pris contact avec le Colonel Poty qui commande le groupement de gendarmerie de Guyane. L’association  a organisé une ferrade à Saint-Géniès-des-Mourgues près de Lunel, le 10 juin et a récolté 4.500 euros. Cette somme permet de financer l’intégralité du séjour en Guyane de Noa et ses parents Kader et Carole. 

Au programme de ces dix jours, c'est le but du voyage, la visite du CNES de Kourou et mercredi  25 juillet, le décollage d'une fusée. Noa va aussi faire du quad, se promener dans  la forêt tropicale, visiter le musée des papillons... 

"Merci pour notre Nono, qui est un petit garçon qui en vaut vraiment la peine." Kader, son papa

Kader et Carole se disent très émus, très touchés par la solidarité de leurs collègues : "Cela va être 10 jours sans rendez-vous médicaux, sans les tracas du quotidien, réagit Carole, sa maman. Notre seule préoccupation, ça va être dans prendre plein les yeux."

L'association les Képis Pescalunes a été créée il y a 13 ans. Elle s’investit depuis plusieurs années dans plusieurs opérations caritatives au profit d’enfants malades. En 2017 elle a récolté  40 000 euros. "Au delà de l'argent récolté, notre but c'est de faire connaitre les maladies, les angoisses des familles, explique Christophe Caumes, le président de l'association. C'est surtout d'offrir du bonheur à ces petits bonhommes". Et il conclut : "C'est la suite logique de notre métier et c'est un grand bonheur de le faire en tout cas."

      - Aucun(e)
- Képis Pescalunes

Echange entre Christophe ,le président des képis Pescalunes et les parents de Noa