Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Grand débat national : des échos contemporains dans les doléances de 1789 en Vaucluse

vendredi 15 mars 2019 à 6:16 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

En 1789, les Vauclusiens demandaient la diminution des impôts à Avignon, une répartition égale à Gordes, la fin de la féodalité à Maubec. Les doléances de l'époque révolutionnaire sont aux archives départementales. Les revendications d'hier trouvent un écho dans les doléances du Grand débat actuel.

Aux Archives de Vaucluse, Bruno Poinas se plonge dans les doléances des maîtres cordonniers d'Avignon
Aux Archives de Vaucluse, Bruno Poinas se plonge dans les doléances des maîtres cordonniers d'Avignon © Radio France - Philippe Paupert

Avignon - France

Le Grand débat national s'achève vendredi 15 mars. Chacun a pu exprimer ses doléances avec des cahiers dans les mairies de Vaucluse, des réunions, un site internet. Avant cette crise des gilets jaunes, la dernière fois que les Vauclusiens avaient fait remonter leurs doléances, c'était pour la Révolution française ! Parmi les doléances de 1789, on trouve, comme aujourd'hui, les impôts, l'organisation de la société et des "cris de douleur"

Diminuer les impôts, en finir avec l'estrapade à Avignon

Aux archives de Vaucluse, on met en garde : il faut comparer ce qui est comparable. En 1789, Avignon et le Comtat Venaissin sont des état du Pape. La principauté d'Orange fait partie du Dauphiné et le Luberon est en Provence. Les Vauclusiens veulent surtout en finir avec la féodalité mais on trouve des échos d'aujourd’hui dans les doléances de la Révolution française. 

Bruno Poinas, le directeur adjoint des Archives de Vaucluse, tourne les 4.000 pages des minutes du notaire d'Avignon. Maitre Jacques Gaudibert a noté les doléances des maîtres-cordonniers d'Avignon. "Article 6 : diminution d’impôts sur le combustible et tout autre objet qui porte sur la partie la plus indigente du peuple"

Le directeur adjoint des archives souligne que la fine écriture à la plume du notaire a inscrit "impôts au pluriel". Les doléances ne portent pas que sur les impôts. Les tortures de la justice sont aussi dénoncées : "prier Monseigneur le vice-légat de supprimer la peine de l'estrapade par voie de bon gouvernement".  L'estrapade, c'est la dislocation des épaules. Bras liés, le condamné était jeté dans le vide retenu par une corde.  

Supprimer la féodalité au pied du Luberon

Dans les campagnes du Luberon, les doléances s'écrivent aussi. Bruno Poinas lit le document des "doléances, souhaits et demandes des communautés de Cabrieres, Maubec, Taillades et des habitants de la Tour de Sabran. Article 4 : la subordination de tout pouvoir à la loi". pour l'archiviste, "ça veut dire qu'on n'était pas dans un système légal et légitime partout". Un autre article réclame la "suppression de la féodalité"

Gordes réclame une répartition égale des impôts

Un des rares originaux des doléances de la révolution en Vaucluse aux archives départementales est celui des "plaintes et instructions du bourg de Gordes qui commence par ces mots : notre cour gémissait depuis longtemps sous la masse effrayante des abus et des maux qui nous affligent et la plus grande douleur était de ne pas en prévoir le terme". À Gordes, les habitants s'adressent à leur député pour aller à Forcalquier demander "premièrement une répartition égale et proportionnelle des impôts dus à la patrie"

Vingt trois doléances à Gordes et le document s'achève par "le cri universel qui s'est élevé de tous les lieux de la province prouve l'abus et la défectuosité de l'administration actuelle" 

Gordes lançait en 1789 un "cri de douleur sous la masse des abus"

L'article 1 des doléances de Gordes réclame une répartition égale des impôts. - Radio France
L'article 1 des doléances de Gordes réclame une répartition égale des impôts. © Radio France - Philippe Paupert
Maubec souhaitait la fin  de la féodalité - Radio France
Maubec souhaitait la fin de la féodalité © Radio France - Philippe Paupert