Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : le Grand débat national en Mayenne

Grand débat national : les retraités mayennais n'en attendent pas grand-chose

lundi 21 janvier 2019 à 6:06 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Le Grand débat national est sur les rails en Mayenne. A travers ces réunions citoyennes, Emmanuel Macron tente de déminer la crise sociale. Des retraités, que France Bleu Mayenne a rencontrés, s'expriment à ce sujet. Reportage.

Une manifestation de retraités - Illustration
Une manifestation de retraités - Illustration - Journal L'Humanité

La Mayenne, France

Il y a beaucoup de colère, de hargne, d'amertume chez eux. Emmanuel Macron le sait, les retraités sont déjà descendus dans la rue depuis son arrivée au pouvoir. Dans sa Lettre aux Français, pas un mot sur cette population qui se sent de plus en plus abandonnée. 

Le grand débat : "du blabla"

Cette Mayennaise a travaillé toute sa vie dans la fonction publique hospitalière. Sa pension lui permet tout juste de vivre : "980 euros ! Et vous enlevez 400 du loyer. Et je n'ai le droit à rien. Merci monsieur Macron. Dites à Brigitte de vivre avec 980 euros et vous comprendrez nos revendications"

Un manque de considération, de respect poursuit-elle. L'accumulation des factures, des frais de bouche, de soins. C'est une addition qui plombe son quotidien. Le grand débat, elle n'y croit pas, du blabla uniquement pour remettre en selle un Président impopulaire conclut cette ancienne agent des hôpitaux de Paris. 

Emmanuel Macron "méprisant" selon certains Mayennais

Cet ex-employé de banque la rejoint dans son analyse : "le mépris d'Emmanuel Macron s'exprime au quotidien vis-à-vis des retraités. C'est l'expression même de l'argent sur le social. On devait avoir un effet de ruissellement, je n'ai jamais ouvert mon parapluie, je n'ai rien vu". 

Du grand déballage, du "cause toujours tu m'intéresses", il ne croit pas que ce débat citoyen débouchera sur un changement de cap politique.

On affirmait il y a encore quelques années que les retraités étaient une locomotive pour l'économie française. Une affirmation qui n'est plus d'actualité ajoute cet ancien fonctionnaire : "leur pouvoir d'achat est sans cesse attaqué. Il y a de plus en plus de retraités pauvres". 

Alors, si évidemment ces retraités-là estiment que le grand débat ne servira finalement rien, aucun d'entre eux, cela dit, n'exclut de participer d'ici le mois de mars à une réunion publique. Mais avant ça, ils ont surtout l'intention d'animer la rue. Une nouvelle manifestation des retraités mayennais est prévue le 31 janvier.