Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grand débat national : qui sont les référents dans le Poitou ?

lundi 14 janvier 2019 à 14:42 - Mis à jour le lundi 14 janvier 2019 à 18:27 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

A la veille du lancement officiel du grand débat national, les préfets avaient la charge en région de nommer un référent dans chaque département. Dans les Deux-Sèvres, c'est Christophe Burbaud, sous-préfet de Parthenay qui veillera au grain. On attend toujours un nom dans la Vienne.

Illustration
Illustration © Maxppp - Maxppp

Parthenay, France

Après la lettre d'Emmanuel Macron aux Français, c'est le Premier ministre qui précisera les contours du grand débat national ce lundi après-midi. De leur côté, les préfets avaient pour mission de nommer un référent par département. Dans les Deux-Sèvres, c'est Christophe Burbaud, sous-préfet de Parthenay qui a été choisi.  Dans la Vienne, c'est Emile Soumbo, secrétaire général de la préfecture qui a été désigné.

Des réunions d'initiative locale

Ces référents départementaux du débat national devront s’assurer que des "réunions d’initiative locale pourront bien se tenir, dès le 15 janvier, dans un lieu mis à disposition de préférence par une collectivité locale ou une structure associative, et dans des conditions de sécurité". 

Les référents sont également invités à "se mettre en relation avec les élus et à leur écoute pour leur faciliter l’organisation matérielle des réunions".  

Une plateforme numérique et un numéro vert

Selon la lettre envoyée par Stéphane Bouillon, directeur de cabinet du ministre de l'intérieur aux préfets, une "plateforme numérique" regroupant "toutes les informations pratiques" sera également ouverte dès demain, mardi, et sera accessible à l'adresse suivante : "grand débat national.fr".  Un numéro vert sera joignable pour répondre à "toutes questions d’un particulier souhaitant organiser ou participer au Grand débat". 

Des kits pour les organisateurs des débats

Enfin, des "kits de fonds viendront en appui pour aider les animateurs des débats". Ces kits sont en phase d’ultime validation et seront communiqués rapidement, précise la lettre. 

Stéphane Bouillon souhaite "une implication forte de la part des préfets pour le lancement du processus (car) la crédibilité de ce Grand Débat National peut se jouer dans les premiers jours de sa mise en œuvre", précise-t-il dans son courrier.