Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grand débat : plus de 2 millions de fautes d'orthographe détectées dans les contributions

-
Par , France Bleu

Le site Orthodidacte a analysé les 250.000 contributions du grand débat national et recensé plus de 2 millions de fautes. Des chiffres impressionnants mais pas catastrophiques.

Le site Orthodidacte a détecté 2,39 millions de fautes dans les cahiers de doléances
Le site Orthodidacte a détecté 2,39 millions de fautes dans les cahiers de doléances © Maxppp - Cedric JACQUOT

France

Le site spécialisé Orthodidacte a profité du grand débat pour faire une photographie du niveau orthographique des Français. Au total, sur les 250.000 contributions, 2,39 millions de fautes ont été détectées, soit une erreur tous les 54 mots.

Un bilan plutôt positif

Ces chiffres peuvent sembler impressionnants, mais les Français sont loin d'être des cancres. D'après l'étude, les phrases sont en général bien construites et personne n'a rédigé en langage SMS.

Autre signe encourageant, les fautes les plus récurrentes ne sont pas si graves. Pour la plupart, il s'agit d'accents oubliés, comme sur le mot "impôts". Le trait d'union du mot "rond-point" est également souvent passé à la trappe.

Étonnamment, les erreurs de participe passé ne sont pas si fréquentes, seulement 90.000 au compteur.

De nombreuses fautes d'accords

Pour autant, soyons honnêtes, nous n'avons pas tous le niveau pour participer à la dictée de Bernard Pivot. Les fautes d'accord entre le nom et l'adjectif restent nombreuses, environ 250.000. Dans les cahiers de doléances, on pouvait lire "sa situation social" ou encore "les hommes politique". 

Le site a également recensé beaucoup d'erreurs sur ces mots qui prennent une consonne doublée ou non. Les contributeurs ont notamment trébuché sur le verbe "rationaliser" ou encore l'adjectif "proportionnel".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu