Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Grand débat : selon les maires, la participation est importante en Alsace

mercredi 13 février 2019 à 18:26 Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le grand débat national intéresse fortement les alsaciens. La participation est importante lors des réunions selon les maires.

 Le grand débat national sur la transition écologique organisé par la commune de Riedisheim.
Le grand débat national sur la transition écologique organisé par la commune de Riedisheim. © Maxppp - Darek SZUSTER

Alsace, France

Un mois après le début du grand débat national, de nombreuses communes alsaciennes ont déjà organisé une réunion pour que les habitants fassent leurs propositions, et cela rencontre beaucoup de succès selon les maires.  

A Riedisheim, c'est le conseil participatif, créé en 2014, qui a organisé les quatre débats, avec à chaque fois entre 60 et 80 personnes. "Les gens ont amené leur réflexion pour trouver des solutions et ils ont vu aussi que parfois les solutions proposées ne sont pas toujours possibles" explique le maire, Hubert Nemett. A Munster, là aussi, les habitants se sont montrés enthousiastes. "Les gens sont prêts à s'investir" se félicite l'édile Pierre Dischinger et "cela peut amener une politique plus participative". 

Des propositions envoyées au Ministre de la cohésion des territoires 

Le maire de Wintzenheim, Serge Nicole est, lui, convaincu depuis le début du bien-fondé de ce grand débat national. Le 19 janvier dernier, une cinquantaine de personnes ont répondu présent. Il enverra ce jeudi une synthèse des propositions à Sébastien Lecornu, le ministre de la cohésion des territoires, avec un petit message personnel : "j'ai fait la lettre en disant que moi personnellement, je me suis impliqué et on compte sur lui pour qu'il y ait des retombées, que ce ne soit pas une démarche vaine".  Serge Nicole a également mis un cahier de doléances en mairie et il le laissera à disposition des habitants après le grand débat pour savoir s'ils sont satisfaits ou non des réponses faites par Emmanuel Macron.