Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grand ménage d'automne à Bordeaux

mercredi 4 novembre 2015 à 7:00 Par Gil Rebecca, France Bleu Gironde

C'est un véritable nettoyage de la ville qui mené par la ville. "48h chrono", c'est le nom de cette opération qui se déroule dans chaque quartier de Bordeaux : balayage et lavage des trottoirs et chaussées, désherbage... Une façon de sensibiliser les habitants à l'entretien de leur quartier.

Opération nettoyage 48h chrono au quartier La Bastide rive droite de Bordeaux
Opération nettoyage 48h chrono au quartier La Bastide rive droite de Bordeaux © Radio France - Rebecca Gil

Bordeaux, France

Les mairies de quartier de Bordeaux se mobilisent pour un grand nettoyage d’automne, objectif 48 heures chrono. Au programme : balayage et lavage des trottoirs et chaussées, désherbage, nettoyage des égouts, remise à niveau du mobilier urbain (potelets, peinture…), changement ou lavage des bacs de collecte de déchets mais aussi mise à disposition de bennes pour les encombrants.

Opération désherbage dans le quartier La Bastide sur la rive droite de Bordeaux - Radio France
Opération désherbage dans le quartier La Bastide sur la rive droite de Bordeaux © Radio France - Rebecca Gil

Opération sensibilisation des riverains

L’opération a eu lieu hier au sein du quartier La Bastide sur la rive droite de Bordeaux. Pour le maire adjoint du quartier Jérôme Siri, c’est une manière de sensibiliser les habitants à l’entretien de leur quartier, qui commence par eux-mêmes. "Nous essayons au maximum d’anticiper les éventuels problèmes de propreté qui peuvent se poser dans le quartier. Pour cela, nous avons besoin des riverains, car la rue est un capital dont la jouissance appartient à tout le monde. L’entretien et la maintenance nous appartiennent peut-être plus mais nous avons quand-même tous notre part à apporter, et lorsque nous jouerons tous le jeu sur l’espace public, il n’y aura plus besoin de réagir face à des problèmes : l’entretien se fera de lui-même".

Pour Jérôme Siri, la propreté de la rue est la responsabilité de tous

Le maire adjoint en charge de la vie urbaine Jean-Louis David insiste: "il y a tout un capital pédagogique à mettre en place : même si on nous reproche de le dire et de le répéter, on est obligés de rappeler les règles. Certains n’ont pas encore pris la mesure de leur investissement personnel alors nous devons les appeler à comprendre que la collectivité ne peut pas tout faire pour le compte du citoyen, il faut aussi que le citoyen soit participatif par rapport à tout cela".

On voit bien que les élections approchent... C'est bien la première fois que le quartier est nettoyé

— Jean-Pierre, un habitant du quartier La Bastide

Du côté des habitants, l’opération n’a laissé en tout cas personne insensible. Il y a d’un côté ceux qui la voient d’un bon œil comme Fabienne : "le quartier en avait bien besoin, cela ne peut faire que du bien de sortir de chez soi et de voir des rues propres, surtout qu’avec les petits et la poussette, ce n’était pas évident". 

Pour Fabienne, la rue avait bien besoin d'un grand coup de nettoyage - Radio France
Pour Fabienne, la rue avait bien besoin d'un grand coup de nettoyage © Radio France - Rebecca Gil

Et de l’autre, les plus sceptiques quant au bien-fondé de cette opération : "jusqu’ici on n’a jamais eu de problème si ce n’est quelques herbes folles qui poussent à certains endroits. C’est bidon, c’est surtout pour se valoriser mais on n’a pas besoin de la ville pour nettoyer son petit coin. Pourquoi ce quartier plus qu’un autre ? Il n’en a pas plus besoin au fond", lâche Andrée presque dépitée. Pour Jean-Pierre, "o_n voit bien que les élections arrivent, parce qu’on ne les voit pas le reste de l’année ! Alain Juppé ne fait pas grand-chose non plus pour le quartier, La Bastide, ça n’a jamais été son fort… C’est bien la première fois, en 35 ans que je les vois nettoyer la rue !". _La question de l’abandon du quartier de La Bastide préoccupe également Marie : « on a presque l’impression d’être oubliés, mis au ban de la ville de Bordeaux »…

Ce qui remporte un franc succès, en revanche, c’est la benne à ordure installée pour permettre aux habitants de se débarrasser de leurs encombrants.