Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grand Nancy : succès pour les motards mobilisés contre le cancer de l'opération "une rose, un espoir"

dimanche 29 avril 2018 à 16:12 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Ils ont peut-être sonné chez vous ce week-end. Les motards étaient de sortie pour l'opération "Une rose, un espoir" en Meurthe-et-Moselle et dans 21 autres départements pour financer des actions contre le cancer.

Succès autour de Nancy pour l'opération "Une rose, un espoir"
Succès autour de Nancy pour l'opération "Une rose, un espoir" © Radio France - Cédric Lieto

Fléville-devant-Nancy, France

Ils ont peut-être sonné à votre porte ce week-end. Des dizaines de motards ont participé samedi et dimanche à l'opération "Une rose, un espoir" en Meurthe-et-Moselle, des ventes de roses pour récolter de l'argent pour la Ligue contre le cancer. C'était le 20e anniversaire de cette opération créée en Moselle en 1998 et qui rayonne aujourd'hui, d'abord en Lorraine mais en tout dans 22 départements en France.

Victime de son succès

A Fléville, ils étaient attendus ce dimanche par le maire Alain Boulanger avant de se répartir dans les différentes rues, roses à la main. Et le problème, ce sont les roses. Il n'y en a pas assez. L'association Les Chardons qui couvre le secteur en avait commandé 10.000 mais ce n'est pas suffisant. Les bénévoles arpentent les lotissements avec ce qu'il reste des 600 fleurs commandées pendant le week-end.

Ici, les portes s'ouvrent facilement devant Marine et Tiphanie, deux bénévoles, blousons de moto sur les épaules. Avec à chaque fois, au moins deux euros en échange d'une rose. Un geste naturel pour Janine qui a ouvert sa porte : 

J'ai été opéré d'un cancer et mon mari est décédé d'un cancer. Je connais le problème, pour aider un petit peu la recherche, donner un coup de main."

Au bout de la rue, le stock de roses est épuisé, Tiphanie se sent utile : 

C'est gratifiant pour nous aussi, ça nous donne envie de revenir l'année d'après. C'est valorisant et c'est une chouette expérience."

"Une rose , un espoir" a permis de récolter l'an passé un million et demi d'euros et de financer par exemple une machine pour mieux détecter le cancer de la prostate à l'hôpital de Lunéville.