Société

Grande figure de la résistance creusoise, Marc Parrotin est décédé ce lundi

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse lundi 12 septembre 2016 à 20:07 Mis à jour le lundi 12 septembre 2016 à 20:13

Marc Parrotin a écrit plusieurs livres sur la résistance creusoise dont "Femmes de la Résistance en Creuse"
Marc Parrotin a écrit plusieurs livres sur la résistance creusoise dont "Femmes de la Résistance en Creuse" - © Capture d'écran site Ina.fr

Marc Parrotin était l'un des plus jeunes résistants de la Creuse, engagé alors qu'il n'avait pas encore 20 ans aux côtés des FTP. Il est arrêté et torturé en mai 1944 à Guéret, avant d'être libéré le 21 août avec l'arrivée du Colonel Guingouin à Limoges.

Une grande figure de la résistance creusoise vient de disparaître. Marc Parrotin est décédé ce lundi matin à l'âge de 92 ans. Il était l'un des plus jeunes résistants creusois, engagé aux côtés des Francs Tireurs et Partisans dès l'été 1943.

Marc Parrotin avait également monté un groupe de résistants au lycée Bourdan, à Guéret. Très vite, il conduit et organise des actions de sabotage. Il est arrêté le 20 mai 1944 devant la gare de Guéret, fait prisonnier et torturé avec ses camarades par le milicien Jean Filliol. Transféré à la prison de Limoges, il est libéré le 21 Août 1944 avec l'arrivée du colonel Guinguoin.

Je garderai l'image de l'homme de mémoire de la résistance creusoise - Raoul Vaugelage, président de l'ANACR

Des souvenirs, que Marc Parrotin s'est attaché à transmettre toute sa vie notamment aux travers de ses livres comme "Le Temps du Maquis", qui raconte la résistance creusoise...ou "Femmes de la Résistance en Creuse", mais aussi en répondant présent à toutes les cérémonies. Marc Parrotin a également présidé durant 50 ans l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) en Creuse.

Il y a deux, Raoul Vaugelade a remplacé Marc Parrotin à la présidence de l'ANACR

Un hommage à Marc Parrotin sera rendu jeudi à 10H au Monument aux Morts d'Auzances.