Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

VIDÉOS - Grande Guerre : ces histoires qu'on a redécouvertes avec le centenaire

lundi 5 novembre 2018 à 11:01 - Mis à jour le lundi 5 novembre 2018 à 20:51 Par Bénédicte Courret et Blandine Costentin, France Bleu, France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Nord, France Bleu Picardie et France Bleu Pays d'Auvergne

Les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale mettent en lumière des histoires parfois oubliées de 14-18. A travers toute la France, nous avons sélectionné une série d'histoires de la Grande Guerre racontées par France Bleu.

James Reese Europe, jazzmen célèbre aux États-Unis, s'était engagé avec son orchestre pour la cause des noirs américains dans la Grande Guerre.
James Reese Europe, jazzmen célèbre aux États-Unis, s'était engagé avec son orchestre pour la cause des noirs américains dans la Grande Guerre. - CC - Public Domain États-Unis

Cent après la Grande Guerre, on rend hommage aux soldats morts dans les tranchées en ce mois de novembre 2018. Le président de la République commémorera l'Armistice ce dimanche 11 novembre et il parcourt les territoires meurtris par le conflit toute cette semaine. Depuis quatre ans et le début de ces commémorations, on a redécouvert des poilus, on a vu des héros et des héroïnes honorés, des mouvements pacifistes salués, des gestes de fraternité applaudis et des initiatives artistiques encouragées. Nous avons ainsi sélectionné pour vous une série d'histoires de la Grande Guerre racontées par France Bleu depuis quatre ans.

La Jeanne d'Arc du Nord

Savez-vous qui était Louise de Bettignies ? Des rues, des places portent son nom dans plusieurs communes du Nord-Pas-de-Calais, et pourtant, elle reste méconnue.  Il y a 100 ans, le 27 septembre 1918, celle qu'on surnomme "la Jeanne d'Arc du Nord" mourait, en Allemagne, arrêtée trois ans plus tôt, alors qu'elle était à la tête d'un réseau de résistance et de renseignements pendant la Première Guerre mondiale.

Un mystérieux monument érigé au Pérou

Le 1er Régiment d'Artillerie de Bourogne, en Franche-Comté a fait une étonnante découverte au Pérou : une stèle à la mémoire du lieutenant Aubry, mort au combat. Le jeune officier était en fait directeur d'une mine au Pérou quand il a décidé de rejoindre les rangs de l'armée française en août 1914. Il est mort quelques mois plus tard. Ses ouvriers ont eu tant de chagrin qu'ils ont construit un monument en sa mémoire.

L'histoire d'amour d'Harry et Simone

Pendant la Grande Guerre, la petite commune de Vignacourt, au nord d'Amiens (Somme) servait de base pour l'arrière-front. C'est là qu'Harry Harley a rencontré Simone-Marie Pécourt. Et c'est ainsi qu'un Britannique engagé dans les troupes australiennes et une Picarde ont convolé en justes noces à quelques kilomètres du champ de bataille. 

Un poilu inhumé cent ans après sa mort

Les neveux et petits-neveux du poilu Gabriel Aymard connaissaient l'histoire de leur aïeul mais ne pensaient pas qu'il pourrait un jour reposer dans le caveau familial. Les traces du soldat ont été retrouvées par hasard dans la Somme et la mémoire du soldat auvergnat a finalement été honorée comme il se doit, chez lui, en février 2017.

Le tout premier concert de jazz européen à Nantes

Parmi les soldats engagés dans ce conflit mondial, un orchestre de jazz dirigé par James Reese Europe, musicien célèbre aux États-Unis et fervent défenseur des droits des noirs américains. Grâce à eux, les Nantais ont eu le privilège d'assister au tout premier concert de jazz donné sur le continent européen.

Américains, Indiens, il n'y a pas que des puissances européennes à avoir combattu lors de la Première Guerre mondiale.

La paix et la fraternité plutôt que le sang et les larmes

Les discours pacifistes faisaient scandale après la Première Guerre mondiale à tel point que des inscriptions gravées sur un monument aux morts d'une ville des Landes avaient été effacées. Le 11 novembre 2017, il n'était plus question de polémiquer sur ce sujet, y compris pour les anciens combattants rassemblés à Tarnos.

À Besançon, dans le Doubs, le 11 novembre est un rendez-vous traditionnel des antimilitaristes décidés à dire "non à la guerre !".