Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grande opération de débombage à Caen : 750 personnes évacuées

dimanche 2 septembre 2018 à 11:38 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Deux bombes anglaises datant de la Seconde Guerre mondiale ont été désamorcées dimanche 2 septembre à Caen. Les deux munitions se situaient près de la préfecture, rue Daniel Huet, sur le chantier de l'ancienne caserne Martin. 750 personnes ont été évacuées.

4 démineurs vont désamorcer les deux bombes datant de la seconde guerre mondiale. Elles pèsent 213 kilos chacune.
4 démineurs vont désamorcer les deux bombes datant de la seconde guerre mondiale. Elles pèsent 213 kilos chacune. © Radio France - Marcellin Robine

Caen, France

Avant de désamorcer les deux bombes qui ont été retrouvées fin juin et mi-juillet, il a fallu faire évacuer 750 habitants dans un rayon de 270 mètres. Tous les résidents devaient être partis à 8h. Ils ont été prévenus par une lettre de la ville de Caen il y a quelques jours. Une centaine de policiers a vérifié que la zone était bien bouclée. Après une heure de porte à porte, le feu vert a été donné aux démineurs.

Les deux bombes ont été entourées par des ballots de paille. "En cas d'accident, une grande partie des éclats serait retenue par cette protection", explique Olivier, un des quatre démineurs. La préfecture du Calvados qui coordonne l'opération est habituée : "C'est le sixième débombage cette année, on en fait en moyenne trois à quatre par an, détaille Sandy Voyen, chef du service interministériel de défense et de protection civile de la préfecture du Calvados. On a une expérience dans ce genre d'opération mais ce n'est pas une routine."

Le désamorçage des bombes peut être effectué en quelques minutes mais parfois la mission est beaucoup plus longue. "On n'est pas à l'intérieur de la bombe, elle est tombée du ciel, le choc a pu être très violent. Parfois, tout est bloqué donc l'opération peut durer plusieurs heures", poursuit le démineur Olivier.

Finalement, les deux bombes ont été neutralisées en deux heures. Elles vont être détruites sur un terrain isolé. Le périmètre de sécurité a été levé peu avant 13h.