Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Grande-Synthe : 350 migrants privés de douches et de toilettes

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Pendant le confinement la ville de Grande-Synthe, la communauté urbaine de Dunkerque et la préfecture avaient mis à disposition des douches et des sanitaires pour les migrants. Mais le 3 juin, ce dispositif a été supprimé. Les associations parlent d' une situation sanitaire catastrophique.

Des migrants au bois du Puythouck à Grande-Synthe en octobre 2019
Des migrants au bois du Puythouck à Grande-Synthe en octobre 2019 © Radio France - Stéphane Barbereau

Ces derniers mois, des douches et des toilettes avaient été installées près du bois du Puythouck à Grande-Synthe où vivent près de 350 migrants d'après les associations (des femmes, des hommes et des familles de nationalité irakienne, afghane et pakistanaise). Un dispositif sanitaire supprimé le 3 juin. 

La ville a laissé un point d'eau : "Insuffisant et trop loin du campement. Les réfugiés doivent parcourir plusieurs kilomètres pour l'atteindre ou traverser l'autoroute et prendre des risques", dénoncent les associations.  

Le point d'eau installé près de l'Autoroute A16
Le point d'eau installé près de l'Autoroute A16 © Radio France - Emmanuel Bouin

Elles demandent aussi "à la ville et à l'État le rétablissement des douches et des toilettes. Un dispositif en place pendant le confinement, brutalement retiré, au mépris du droit et de la dignité."  

Le maire de Grande-Synthe explique que les toilettes et les douches étaient installées sur un terrain privé. Martial Beyaert rappelle aussi qu’il ne prend pas de décision seul, mais avec l’État et la communauté urbaine de Dunkerque. 

Pour le sous-préfet de Dunkerque, Eric Etienne : "L'État fait très régulièrement des opérations de mise à l'abri pour les réfugiés... depuis le début de l'année, 1.546 ont été hébergé par l'État."    

Le reportage d'Emmanuel Bouin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess