Société

Grande-synthe : les migrants vont déménager dans un mois

Par Eric Turpin et Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu lundi 11 janvier 2016 à 17:33

Les migrants de Grande-Synthe ont les pieds dans la boue
Les migrants de Grande-Synthe ont les pieds dans la boue © Maxppp - Stéphanie Lecocq

L'Etat a autorisé lundi l'aménagement d'un nouveau camp humanitaire à Grande-Synthe pour accueillir les 2 500 migrants qui vivent actuellement dans des conditions insalubres sur la commune. Le déménagement est prévu dans environ un mois. Le campement sera géré par Médecins sans frontières.

Quelques 2 500 migrants vont quitter dans un mois leur bidonville en bordure de l'autoroute A16 à Grande-Synthe. Ils emménageront dans un nouveau campement qui répond aux normes internationales. Un accord a été trouvé lundi en sous préfecture de Dunkerque entre l'Etat, la ville de de Grande-Synthe et l'association Médecins sans frontières. 

L'Etat donne son feu vert au déménagement des migrants de l'autre côté de l'A16, près de la voie ferrée. Au départ, il ne voulait pas de ce nouveau campement. C'est la réunion qui a permis de débloquer la situation. Il ne s'agit pas d'un campement d'Etat qui a pour vocation de durer, comme celui des conteneurs à Calais, mais de répondre à l'urgence humanitaire. 

Ce sont la ville et MSF qui aménageront et géreront le terrain privé de 5 hectares, sans voisinage, où 500 tentes chauffées seront installées. Les migrants n'auront plus les pieds dans la boue comme aujourd'hui. Et dans l'ancienne usine de lin qui se trouve sur le terrain, il y aura des sanitaires, des douches en nombre suffisants. Le temps des travaux, tout cela devrait être prêt d'ici un mois.