Société

Grandes marées et crues en Gironde : l'eau se retire, la polémique monte

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde lundi 3 février 2014 à 10:33

A Saint-Louis-de-Montferrand, les bassins (à gauche) ont permis de limiter une partie des dégâts des inondations.
A Saint-Louis-de-Montferrand, les bassins (à gauche) ont permis de limiter une partie des dégâts des inondations. © Radio France - Xavier Ridon

En faisant référence dans ses communiqués à la tempête de 1999, la préfecture de Gironde a contribué à affoler les habitants selon certains maires alors qu'au final les dégâts sont restés limités et très ponctuels.

Après un dernier débordement de la Garonne ce matin à Bordeaux, la préfecture annonce désormais un retour à la normale après l'épisode de crue et de grandes marées. Le calme après l'affolement général disent certains élus girondins, comme le maire d'Ambès Maurice Pierre qui dénonce les trop grandes précautions prises par la préfecture.

"En utilisant la référence à la tempête de 1999, on a affolé les gens pour rien !" — Maurice Pierre, le maire d'Ambès

Un avis qui n'est pas partagé par la députée PS du Médoc Pascale Got, qui vient justement d'etre chargée par le gouvernement d'une mission sur l'érosion du trait de côte. Elle refuse de tirer à boulets rouge sur la préfecture.

Pascale Got dans le studio de France Bleu Gironde - Radio France
Pascale Got dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Florence Pérusin

Pascale Got: " Ce qui m'indigne le plus, ce sont les badauds qui vont en front de mer en dépit des interdictions"