Société

Greenpeace investit un TER entre Orange et Montélimar

France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 16 mars 2014 à 10:37

L'opération de Greenpeace en a surpris plus d'un en gare de Pierrelatte
L'opération de Greenpeace en a surpris plus d'un en gare de Pierrelatte © Radio France - Alexis Hennebelle

Drôle de surprise samedi matin pour les voyageurs d'un TER de la ligne Orange-Montélimar. Ils ont croisé une dizaine de militants Greenpeace vêtus de masques et de combinaisons anti-radiations pour dénoncer le manque de sécurité autour de la centrale du Tricastin.

Certains voyageurs d'un TER entre Orange et Montélimar ont été un peu surpris samedi matin. Ils ont peut-être même eu un peu peur en voyant monter dans le train une dizaine de personnes habillées de combinaisons anti-radiations et de masques.

Heureusement rien de grave, c'était une opération de sensibilisation de Greenpeace. Une dizaine de militants ont distribué des fausses pastilles d'iodes, utilisées pour éviter un cancer de la thyroïde en cas d'accident nucléaire.

Les militants Greenpeace ont distribué de fausses pastilles d'iode - Radio France
Les militants Greenpeace ont distribué de fausses pastilles d'iode © Radio France - Alexis Hennebelle

Une manière d'expliquer aux voyageurs de cette ligne qu'ils ne sont pas en sécurité en cas de problème grave. Guillaume Vermorel, porte parole Greenpeace Tricastin, estime que les précautions prises autour de la centrale ne sont pas assez importantes.