Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grenoble annonce avoir vendu 3.500 billets pour la finale contre l'USAP

jeudi 3 mai 2018 à 19:53 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Le débat sur les places n'est pas fini. Le club de Grenoble annonce avoir vendu 3.500 billets pour la finale de PRO D2, dimanche, contre l'USAP.

Les supporters Grenoblois à Montauban
Les supporters Grenoblois à Montauban © Maxppp - Chantal Longo

Perpignan, France

Au FCG, la pression catalane fait déjà mal. Depuis le début de la semaine, le club a tenté de lutter de toutes les façons possibles contre l'invasion sang-et-or. Des supporters usapistes ont tenté (et réussi) d'acheter des billets via internet, d'autres se sont carrément déplacés jusqu'en Isère. Le club rouge et bleu a changé à plusieurs reprises sa façon de vendre.

Ce jeudi soir, le FCG annonce avoir vendu 3.500 billets (source France Bleu Isère). Première conséquence, comment imaginer une réouverture des guichets à Aimé-Giral ?

Joint par France Bleu Roussillon, le directeur général du club catalan Denis Navizet attend d'obtenir des explications supplémentaires : "l'USAP est tout aussi frustrée que tous ses supporters qui ne pourront assister à cette finale."

Ce chiffre de 3.500 est officiel. Lundi soir, le FCG avait vendu 900 places, les ventes se sont donc bien accentuées mardi (1er mai), mercredi et aujourd'hui. Lundi, le FCG avait même décidé d'offrir les places à ses supporters qui n'avaient donc plus qu'à payer les 50 euros pour le voyage.

Le FCG annonce également que 12 bus sont affrétés. De son côté, l'USAP en est pour le moment à près de soixante (clubs de supporters mais aussi école de rugby, entreprises, initiatives privées). Le point précis sera fait ce vendredi. Il fallait attendre le retour des places du club adverse... qui sera donc finalement bien bien en-dessous des espérances.

Cette finale de PRO D2 engendre un énorme engouement. Se pose aussi la question du choix du stade Ernest-Wallon (19.500 places), bien trop petit pour satisfaire toutes les demandes. La PRO D2 se prive d'une vitrine encore plus remarquable de ce que sera cette finale de dimanche.