Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : à Grenoble, l'association Magdalena offre un repas chaud, midi et soir, aux SDF de la ville

-
Par , France Bleu Isère

Eux n'ont pas d'endroit où se confiner. Les SDF de Grenoble n'ont pas été oubliés par l'association catholique Magdalena. Tous les jours, le midi comme le soir, ils peuvent venir à la basilique du Sacré Cœur pour récupérer un repas chaud.

Chaque jour, plus de 200 repas sont distribués par les bénévoles de l'association Magdalena.
Chaque jour, plus de 200 repas sont distribués par les bénévoles de l'association Magdalena. - Rodolphe Baron

"On s'est tout de suite proposé. On a démarré deux jours après le début du confinement avec un mandat de la préfecture pour servir ces repas" raconte Rodolphe Baron, président de l'association catholique Magdalena. Le midi et le soir, les SDF de Grenoble sont invités à venir chercher un repas chaud sur le parking de la basilique du Sacré Cœur à Grenoble.

Dans un premier temps, il a fallu trouver des bras pour faire fonctionner les stands. "On a lancé un appel à bénévoles sur les réseaux sociaux. Et 260 personnes ont souhaité s'engager dans cette aventure" explique-t-il. Bien sûr, les règles de protection sont respectées : port du masque, de gants et distance de sécurité.

Les distances de sécurité sont respectées. Port du masque. Les précautions sont là, mais toujours avec le sourire. Pas forcément visible.
Les distances de sécurité sont respectées. Port du masque. Les précautions sont là, mais toujours avec le sourire. Pas forcément visible. - Rodolphe Baron

Apporter un peu de chaleur

"Depuis jeudi, on sert environ 200 repas par jour, midi et soir. On cuisine un peu ou alors on réchauffe avant de servir. La nourriture vient de la banque alimentaire, la cuisine centrale de Grenoble et le CCAS" explique Rodolphe Baron.

ECOUTEZ Rodolphe Baron, président de l'association Magdalena à Grenoble.

Cette opération durera jusqu'à la fin de la période de confinement en France. Quand la crise sera passée, l'association Magdalena reprendra son train quotidien, avec un repas hebdomadaire, le mercredi, "où chaque personne est invitée à partager un repas à table avec nous", explique Rodolphe Baron. Une manière plus chaleureuse et où il est possible de prendre le temps de discuter, chose difficile aujourd'hui, avec toutes les règles liées au coronavirus.

Permettre aux personnes isolées d'être joignables

Autre domaine où les SDF doivent être accompagnés, c'est l'isolement. Richard Diot, président de l'association "Point d'eau" à Grenoble, demande aux gens de donner des chargeurs de téléphone, solaires ou encore à manivelle, pour que les SDF puissent être joignables par les autorités, quelles soient sanitaires ou étatiques.

Cette association, basée depuis 20 ans à Grenoble, permet à des SDF d'avoir un point d'eau pour se laver, laver leurs vêtements ou même de se couper les cheveux. Richard Diot insiste aussi sur le besoin qu'auront les associations, après la crise du coronavirus, en bénévoles pour s'occuper de toutes les personnes à la rue, isolées ou dans des situations d'extrême précarité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess